500 000 personnes ont déjà demandé la citoyenneté à Asgardia, la première « nation de l’espace »

citoyenneté à Asgardia

Et si vous deveniez vous aussi nouveau citoyen d’Asgardia, la première « nation de l’espace » ? Les 100 000 premiers citoyens pourront chacun stocker 300 kilo-octets de données personnelles dans un satellite qui sera lancé en septembre. Plus de 500 000 demandes ont d’ores et déjà été envoyées.

On se bouscule au portillon de l’espace. Pour ceux qui ont manqué le battage médiatique, en octobre 2016, l’informaticien et homme d’affaires russe Igor Ashurbeyli avait annoncé son ambitieux projet de créer une nation flottante dans l’espace, libre des lois et des règlements qui régissent actuellement les voyages spatiaux et les États-nations terrestres. La première nation autoproclamée « de l’espace » baptisée Asgardia est désormais prête à recevoir des demandes de naturalisation. Et plus de 500 000 personnes ont déjà témoigné leur intérêt.

Au départ, il était convenu que 100 000 candidats recevraient la citoyenneté d’Asgardia. Depuis, en réponse à l’afflux d’intérêts, l’équipe d’Asgardian a récemment élargi ses plans pour permettre à plus d’un million de personnes de participer aux premières étapes de leur projet. Une première étape vers une existence matérielle sera franchie à l’automne avec le lancement en orbite d’un premier satellite expérimental de stockage de données à long terme. « Nous pouvons l’affirmer, la nation asgardienne sera dans l’espace dès cette année », s’est enthousiasmé, Jeffrey Manber, PDG de NanoRacks, la société de production de petits satellites qui fabriquera Asgardia-1, lors d’une conférence de presse organisée à Hong Kong le 13 juin. Ce nanosatellite aura « la taille d’une miche de pain, pèsera à peu près autant qu’un nouveau-né et transportera des données chargées par les citoyens d’Asgardia ».

Après avoir accepté la « Constitution », les Asgardiens seront donc encouragés à envoyer leurs fichiers dans l’espace : « Les 100 000 premiers citoyens asgardiens pourront envoyer jusqu’à 500 KB de données chacun à Asgardia-1. Les 400 000 Asgardiens suivants pourront envoyer jusqu’à 200 Ko. Le prochain million de citoyens pourra envoyer jusqu’à 100 Ko chacun. Après cela, le stockage gratuit sera fermé », rapportait Igor Ashurbeyli lors de la conférence de presse. Ce sont de tout petits espaces de stockage, mais qui seront conservés « aussi longtemps qu’Asgardia existera », a assuré le chercheur. « Autrement dit pour toujours ». Le 18 juin prochain, le drapeau asgardien, les insignes et l’hymne national seront également votés et adoptés.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *