Une galaxie très rare découverte à 359 millions d’années-lumière

galaxie très rare

Une galaxie (très) rare vient d’être découverte par une équipe de physiciens à 359 millions d’années-lumière de la Terre. De type Hoag, elle ne dispose pas d’un, mais bien de deux anneaux circulaires entourant le bulbe central.

Connaissez-vous les galaxies à anneaux ? La plus emblématique est l’objet de Hoag qui a donné son nom à ce type de galaxie d’une rareté exceptionnelle puisqu’elles ne représentent que 0,1 % des galaxies connues à ce jour. Découvert par Arthur Hoag en 1950, ce type de galaxie se distingue par sa forme très particulière qui fut d’abord prise pour un anneau d’Einstein par celui qui l’a découverte. Puis, en analysant son décalage vers le rouge (effet Doppler), il fut conclu qu’il ne s’agissait pas d’un mirage gravitationnel, mais bien d’une galaxie tout à fait normale, quoique d’une géométrie très atypique. Physiquement, imaginez un bulbe central entouré d’un anneau d’étoiles sans aucun lien entre les deux.

Les scientifiques de l’Université du Minnesota, à Duluth, et des chercheurs du Musée des sciences naturelles en Caroline du Nord annoncent aujourd’hui la découverte d’une galaxie de type Hoag encore plus exceptionnelle. Ils donnent en effet une première description de cette galaxie avec un noyau elliptique au centre entouré de non pas un, mais deux anneaux circulaires. PGC 1.000.714 (tel est son nom) se situe à environ 359 millions d’années-lumière de la Terre. Les observations publiées ce jour dans les Monthly Notices of the Royal Astronomical Society rapportent la présence d’un anneau extérieur bleu composé de jeunes étoiles (environ 0,13 milliard d’années) entourant un noyau central qui vire au rouge, vieux d’environ 5,5 milliards d’années. Les chercheurs ont été surpris de découvrir les preuves d’un second anneau, une bague intérieure autour du corps central de couleur intermédiaire. Comme le suggère Dr Patrick Treuthardt, coauteur de l’étude, « les différentes couleurs des bagues intérieures et extérieures suggèrent que cette galaxie a connu deux périodes de formation différentes ».

Il est pour l’heure impossible de savoir comment les deux anneaux de cette galaxie particulière se sont formés. Les auteurs supposent que la bague extérieure pourrait être les restes d’une galaxie naine riche en gaz passée un peu trop près. Les chercheurs espèrent néanmoins pouvoir capturer d’autres instantanés de galaxies de ce genre pour commencer à comprendre comment ces objets inhabituels se forment et évoluent. Comme le dit Patrick Treuthardt : « Chaque fois que nous découvrons un objet unique ou étrange, il remet en question nos théories et hypothèses sur la façon dont fonctionne l’univers actuel. Nous avons encore beaucoup à apprendre ».

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *