Insultes, menace : le SMS très agressif de la secrétaire d’Etat Marlène Schiappa à une ex-députée

Marlène Schiappa

Dans un reportage diffusé sur France 2 ce 12 avril, une ancienne députée raconte avoir reçu un texto violent et insultant de la part de la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes, après avoir liké un tweet la concernant.

Accusée notamment d’avoir mis de côté les associations féministes au bénéfice de ses amies entrepreneuses, Marlène Schiappa faisait l’objet d’un portrait peu élogieux d’Envoyé spécial diffusé ce 12 avril sur France 2.

Décrite par un ancien collaborateur comme «colérique», la secrétaire d’Etat chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes Marlène Schiappa serait peu encline à la confrontation de points de vue. Au début de son mandat, elle n’hésitait pas à envoyer des messages privés sur Twitter pour exprimer son mécontentement, confie la militante féministe Caroline De Haas dans le reportage.

«Tu n’as jamais été capable» d’avoir des enfants

Pire, Marlène Schiappa peut se montrer menaçante et agressive, comme en témoigne l’ex-députée Sylvie Tolmont. Elle a eu le malheur de liker le tweet d’un miltant qui répondait à Marlène Schiappa qu’il était cocasse de faire la promotion de l’école publique alors que la secrétaire d’Etat elle-même scolarisait ses filles dans une école privée du Mans. Bien que la députée ait rapidement annulé son like et que les enfants Schiappa ne soient en fait plus scolarisés dans cette école, elle a reçu quelques instants plus tard un SMS très virulent et insultant de la part de la secrétaire d’Etat :

«Je savais que tu étais une personne inculte, méprisable, aigrie, mais de là à “aimer” sur Twitter le fait que quelqu’un donne l’adresse de l’école de mes enfants : c’est juste à vomir. Tu n’as jamais été capable d’en avoir toi-même donc peut-être ne sais-tu pas que c’est un principe de vie : on ne touche pas aux enfants et on ne s’en sert pas politiquement. Je saurai m’en souvenir en tous lieux et en tous temps, particulièrement au moment de ma plainte pour atteinte à la vie privée.»

“Ce message est une agression, une atteinte à ce qu’il y a de plus intime chez une femme : mon incapacité supposée à être mère.”

L’ex-députée se dit aujourd’hui «encore choquée par ce message» qui attaque son «incapacité supposée» à être mère. «Ce message est une agression, une atteinte à ce qu’il y a de plus intime chez une femme : mon incapacité supposée à être mère. Quand on sait qui formule ces propos, une ministre en charge des droits des femmes, c’est juste insupportable», commente ainsi Sylvie Tolmont.

Marlène Schiappa n’a pas souhaité faire de commentaire.

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *