Quand Facebook censure la photo d’Emmanuel Macron à Saint-Martin pour «nudité et actes sexuels»

photo controversée

De nombreux internautes se plaignent que Facebook ait supprimé leur publication du fameux cliché d’Emmanuel Macron aux Antilles. Il contreviendrait à la politique du réseau social concernant la «nudité et les actes sexuels».

La photographie d’Emmanuel Macron aux Antilles, sur laquelle il est entouré de deux jeunes hommes – dont l’un, torse nu, fait un doigt d’honneur – n’en a pas fini de hanter le président de la République. A l’origine d’une vive polémique en France, le Rassemblement national et les Républicains s’indignant de voir la représentation de l’Etat ainsi bafouée, le cliché pose désormais problème à Facebook.

De nombreux internautes ont en effet signalé le 27 novembre avoir reçu une notification du réseau social signifiant que leur publication de la photo du président français avait été supprimée. La raison invoquée, selon une multitude de témoignages dont celui de l’attaché parlementaire Julien Ibos, est que cette publication serait «contraire aux standards de la communauté concernant la nudité et les actes sexuels».

L’avocat au barreau de Paris Régis de Castelnau s’est insurgé dans un tweet que Facebook «censure les photos qui ont fait le tour du monde».

Constatant la suppression de sa publication, un autre internaute l’a republiée sur Twitter agrémentée d’un commentaire : «Motif : nudité ! Ces gens sont fous.»

«Selon Facebook, cette photo de Emmanuel Macron est donc… classée XXXX !», s’est de son côté amusée la journaliste Nora Hamadi.

Une censure qui ne concernerait pas que la France, un internaute signalant par exemple avoir été confronté au même problème au Brésil.

Selon toute vraisemblance, l’algorithme de Facebook, qui vise à chasser la nudité de la plateforme, a une nouvelle fois fait des siennes. En octobre dernier, le réseau social avait déjà fait scandale en supprimant une photographie du New York Times qui montrait une Yéménite de 7 ans souffrant des conséquences de la famine, au motif qu’elle était nue.

Quelques mois plus tôt, en juillet, la responsable communication du tourisme en Flandre dénonçait sur RT France la politique de Facebook en la matière, expliquant qu’elle empêchait la promotion des tableaux de maîtres flamands, le réseau social n’arrivant pas à faire la différence entre l’art et des images pornographiques. Une récrimination en écho à la mésaventure d’une internaute française, dont le compte avait été fermé pour avoir posté une photographie du tableau de Gustave Courbet L’Origine du monde.

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *