«Vous vous foutez de moi ?» : la rencontre inattendue entre Macron et un sans-papiers (VIDEO)

Macron et un sans-papiers

Emmanuel Macron s’est retrouvé dans une situation pour le moins ubuesque lors de son bain de foule sur le Vieux-Port. Alors qu’il échangeait des poignées de mains, un homme, affirmant être clandestin, lui a affiché sa sympathie…

Après son sommet avec Angela Merkel qui s’est tenu le 7 septembre au palais du Pharo, le chef de l’Etat s’est offert un bain de foule nocturne dans le quartier du Vieux-Port à Marseille.

Alors qu’il saluait les badauds venus à sa rencontre, Emmanuel Macron est soudainement interpellé par l’un d’entre eux : «Merci Beaucoup. Monsieur, on est sans-papiers, on [vous] aime trop ici.» Visiblement surpris et gêné par ce soutien inattendu, le président français lui lance alors sans ambages : «Il faut régulariser la situation.»

S’en suit alors un échange plus tendu durant lequel Emmanuel Macron questionne son interlocuteur sur les circonstances de son arrivée en France et sa situation administrative actuelle. Alors que ce dernier lui assure effectuer les démarches nécessaires depuis huit ans en vue d’être définitivement régularisé, le chef de l’Etat s’emporte : «Vous-vous foutez de moi, ça fait huit ans que vous êtes sans-papiers ?» L’homme, un peu confus, lui répond alors par la négative.

Sur Twitter, le manque de fermeté du chef de l’Etat vertement critiqué

La scène de l’échange n’est pas passée inaperçue et a été abondamment commentée sur les réseaux sociaux. Nombre d’internautes ont reproché au chef de l’Etat son manque de fermeté face au clandestin.

«Le gars est, je cite, “en vacances depuis huit ans” en France, sans-papiers, et le marquis poudré lui répond tout naturellement “il faut régulariser”. Il ne lui dit pas de retourner en Algérie, non non !», s’indigne un internaute.

Un autre a regretté que le chef de l’Etat ait accepté d’échanger avec «un hors-la-loi».

D’autres internautes se sont montrés moins critiques envers le président français. L’un d’entre eux a rappelé que la question migratoire était ancienne et a estimé qu’Emmanuel Macron n’était pas à «blâmer».

«Les migrants, ils n’y sont pour rien. Le gouvernement ne les accueille que pour se servir d’eux», a en revanche affirmé un autre internaute.

Ce n’est pas la première fois que le chef de l’Etat se retrouve au coeur d’un échange surprenant. Au cours des commémorations du 18 Juin 1940 célébrées au mont Valérien, il s’était vu adresser un «Ça va Manu ?!» par un collégien. Un comportement qui lui avait fortement déplu.

Source : RT

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *