Le caracat, l’espèce de félin la plus rare et controversée au monde

caracat

Issu d’un croisement entre un caracal sauvage et un chat abyssinien, le caracat est actuellement la race de chat la plus rare et la plus chère du monde. Elle ne compte que 30 spécimens, et en posséder un coûte 1,5 million de roubles russes, soit 23 400 dollars.

Les caracals sauvages ont longtemps été vénérés pour leur beauté exotique et leur élégance. Dans l’Égypte ancienne, ils étaient souvent embaumés et enterrés avec des pharaons et représentés dans des peintures murales complexes, alors qu’en Chine, les empereurs les donnaient comme cadeaux spéciaux. Même aujourd’hui, les amateurs de chat sont fascinés par ce majestueux félin et certaines entreprises les vendent comme animaux domestiques. Mais les caracals de race pure peuvent parfois devenir agressifs, même s’ils vivent chez les humains depuis des générations, c’est pourquoi le caracat a été créé en 2007.

Les caracats peuvent atteindre 50 cm de hauteur et peser jusqu’à 15 kilogrammes. Les caracats de première génération ont des oreilles noires distinctives, de longues griffes acérées et ils “crient” au lieu de miauler. Ces traits disparaissent à la deuxième génération, mais certains propriétaires préfèrent retirer leur griffes pour une question de sécurité, alors que la plupart des éleveurs ne sont pas d’accord pour des raisons éthiques.

caracat

F1 Caracat

Le caracat est une race extrêmement rare et controversée. Selon Ruptly TV, une branche de RT, il y a seulement 30 spécimens de caracat dans le monde aujourd’hui, ce qui augmente les difficultés de mélanger deux félins de taille différente ; un caracal sauvage, qui pèse environ 15 kilos, avec un abyssinien domestique , qui pèse environ 5 kilos. Jacquie Barnes-Hookey qui élève des chats dit “qu’à cause de la différence de durée de la gestation, les chatons survivent rarement”.

“Les éleveurs de caracat mettent la mère en stress pour concevoir un chaton énorme ou deux, avec seulement un petit pourcentage de F1 (première génération) qui survit. Cela n’est bon pour aucune mère”, a ajouté Barnes-Hookey.

L’éleveuse de chats Barbara Galbraith Furbish reconnaît également que, même si le caracat “est un animal étonnamment beau, croiser intentionnellement une espèce qui, autrement, ne serait pas encline à être croisée ‘naturellement’ n’est pas une bonne chose”. Elle ajoute qu’en raison du croisement non naturel entre un caracal et un chat abyssinien, on peut voir à la fois “l’animal sauvage implorant derrière ces yeux d’être libéré” et “le domestique paniqué”.

Caracal sauvage

Caracal sauvage

Et comme avec tout hybride exotique, les propriétaires de caracats doivent également envisager d’autres problèmes : les défauts génétiques qui font que l’animal est incapable de digérer convenablement les aliments, entraînant une maladie inflammatoire de l’intestin, la possibilité de décès suite à un vaccin antirabique qui n’affecterait pas les chats domestique, une tendance à mordre fréquemment, et la pulvérisation d’une urine très forte (caractéristique des chats sauvages).

Mais tous ces problèmes ne semblent pas affecter la popularité de la race parmi les amateurs de chat. Selon Anastasia Timokhina, propriétaire d’un caracat à Saint-Pétersbourg, en Russie, le prix d’un spécimen de qualité atteint 1,5 million de roubles, mais elle a pu obtenir un rabais. “Pour l’instant, les chatons de cette race coûtent environ 1,5 million de roubles. Nous avons acheté ce chat pour un million de roubles, parce que nous avons pré commandé le chaton, nous avons attendu longtemps jusqu’à ce qu’il soit né”, a-t-elle dit à Ruptly.

Lorsqu’on lui a demandé pourquoi elle avait opté pour un caracat qui coûte une petite fortune, Timokhina a dit : “Notre famille entière aime les chats et nous voulions quelque chose d’exotique, d’inhabituel, une sorte de merveille. Nous avons considéré des chats sauvages, comme les caracals et les servals, mais ils ne sont pas apprivoisés.”

Les caracats sont apparemment les plus populaires en Russie, comme Ruptly rapporte que tous les 30 propriétaires connus de caracat sont russes.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *