Les animaux deviennent nocturnes pour éviter le contact avec les humains, selon une étude

animaux deviennent nocturnes

En refusant de vivre et d’agir de manière durable, l’homme a dévasté la planète Terre. Les animaux ne sont pas ignorants de ce fait, c’est pourquoi ils deviennent de plus en plus nocturnes, selon une nouvelle étude publiée dans Science.

La recherche a été menée par Kaitlyn Gaynor, écologiste à l’Université de Californie, Berkeley. Avec ses collègues, elle a conclu que les activités ordinaires, comme la randonnée et le camping, peuvent effrayer les animaux et les inciter à devenir plus actifs en soirée.

Gaynor a dit : “Cela suggère que les animaux pourraient jouer la sécurité autour des gens. Nous pouvons penser que nous ne laissons aucune trace lorsque nous faisons de la randonnée dans les bois, mais notre simple présence peut avoir des conséquences durables.”

Pour l’étude, Gaynor et ses collaborateurs ont analysé 76 études portant sur 62 espèces vivant sur six continents. Les loutres au Brésil, les lions en Tanzanie, les coyotes en Californie et les tigres au Népal ont tous été inclus dans l’étude. Phys.org rapporte :

“Les chercheurs ont comparé le temps passé par ces créatures actives la nuit sous différents types de perturbations humaines telles que la chasse, la randonnée et l’agriculture. En moyenne, l’équipe a constaté que la présence humaine déclenchait une augmentation d’environ 20 % de l’activité nocturne, même chez les animaux qui ne sont pas des oiseaux de nuit.”

Les résultats ont été stupéfiants, c’est le moins qu’on puisse dire. Ana Benitez Lopez de l’Université Radboud, qui a examiné l’étude, a déclaré: “Personne d’autre n’a compilé toutes ces informations et les a analysées d’une manière aussi… robuste.”

Gaynor a ajouté que les résultats sont “un peu effrayants”. Elle a dit : “Même si les gens pensent que nous n’essayons pas délibérément d’avoir un impact sur les animaux, nous en avons probablement un sans le savoir.”

“Les humains peuvent faire ce qu’ils veulent pendant la journée ; les animaux sauvages peuvent faire ce qu’ils veulent la nuit”, a ajouté Gaynor. Son espoir est que les espèces apprennent à coexister et à partager la planète “avec beaucoup d’autres espèces qui ne font que le quart de nuit pendant que nous dormons”.

Sources : TruthTheoryPhys.org

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *