Arabie saoudite : 8 choses que les femmes ne peuvent toujours pas faire sans l’autorisation d’un homme

sans l'autorisation d'un homme

Au cours des dernières années, de nombreuses réformes ont été apportées envers les femmes citoyennes en Arabie Saoudite. Par exemple, en 2015, les femmes ont été autorisées à voter pour la première fois lors des élections municipales. Ces élections ont amené 17 femmes à être nommées au Conseil consultatif. En 2016, quatre femmes représentaient l’Arabie saoudite aux Jeux olympiques. Maintenant, les femmes saoudiennes ont finalement obtenu la permission de postuler pour leur propre permis de conduire et de se mettre au volant d’une voiture.

Bien qu’il s’agit là d’un pas en avant, il reste encore de nombreuses choses qu’une femme en Arabie saoudite ne peut toujours pas faire elle-même. Malheureusement, les règles qui régissent la tutelle des femmes restreignent encore de nombreux aspects de leur vie quotidienne.

Le mariage

Si les femmes veulent se marier, elles doivent d’abord demander la permission de leur tuteur masculin (wali). Dans le cas où elles veulent se marier avec un étranger, le ministère de l’Intérieur doit approuver la décision.

Le droit à un procès équitable

Les femmes n’ont toujours pas droit à un procès équitable. Dans l’état actuel des choses, le témoignage d’une femme ne vaut que la moitié de celui d’un homme dans le système juridique.

Un traitement médical important

Avant que les femmes puissent avoir un traitement médical important, comme une opération de sauvetage, elles doivent d’abord obtenir une signature écrite de leur homme.

La garde des enfants

Si les femmes passent par le divorce, elles sont seulement autorisées à avoir la garde de leurs enfants jusqu’à l’âge de sept ans pour les garçons et neuf ans pour filles.

Voyager

Les femmes ne sont généralement pas autorisées à quitter la maison sans leur wali. Elles ne sont également pas autorisées à obtenir des documents de voyage importants tels que les passeports et les cartes d’identité sans avoir préalablement obtenu l’autorisation.

Ouvrir un compte bancaire

Il y a maintenant une poignée d’emplois que les femmes peuvent faire sans demander la permission de leur tuteur masculin. Cependant, les femmes en Arabie Saoudite ne sont toujours pas autorisées à ouvrir leur propre compte bancaire. En conséquence, elles n’ont aucun contrôle de leurs finances, à moins que leur wali ne leur donne l’avantage.

Liberté de s’habiller

Il est illégal pour les femmes en Arabie Saoudite de s’habiller pour la beauté. Elles sont forcées à porter des habits intégrales en public.

Interagir avec les hommes

Les femmes ne peuvent parler qu’aux hommes (qui ne sont pas des membres de la famille) pour un temps limité. Il existe des sections «familiales» désignées et des sections réservées aux hommes en public. Les femmes qui sortent dans les restaurants, les universités, etc, sont seulement autorisées à s’asseoir dans les sections familiales.

L’Arabie saoudite continue de discriminer les femmes et les filles en leur refusant les mêmes chances que leurs homologues masculins. L’Association pour la protection et la défense des droits de la femme en Arabie saoudite continue de faire campagne pour leurs droits fondamentaux.

Source : TruthTheory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *