Découverte : Un masque de pierre rare de 9 000 ans utilisé lors d’anciens rituels

masque de pierre

Des archéologues israéliens ont découvert un ancien masque de pierre à l’aspect étrange.

Selon les experts, le mystérieux masque de pierre, qui date de quelque 9 000 ans, était très probablement utilisé par les néolithiques dans les rituels perdus de longue date, dans le but de protéger la prospérité d’une famille.

Le masque, qui ressemble à un visage humanoïde, a été découvert dans un champ dans la colonie juive de Pnei Hever en Cisjordanie. La Cisjordanie est un territoire palestinien qui a été occupé par Israël lors de la guerre des Six Jours de 1967.

Le masque n’est pas le seul objet découvert en Cisjordanie. Les conflits concernant la propriété d’artefacts anciens découverts en Cisjordanie ne sont que quelques-uns des nombreux conflits de longue date entre Israël et la Palestine.

Les experts disent que le masque est la preuve que les anciens humains ont développé des rituels et des cérémonies religieuses complexes alors qu’ils s’installaient dans des régions pendant de plus longues périodes. On croit que le masque de pierre était fait pour être porté par des hommes et qu’il ressemblait à l’esprit des ancêtres morts.

Seulement 15 masques similaires ont déjà été trouvés dans le monde.

Seuls deux de ces masques ont été excavés et les experts savent exactement d’où ils viennent, ce qui leur permet de les placer avec une relative confiance dans le contexte d’une époque et d’un lieu. Les 13 masques restants “font partie de collections privées dans le monde entier, ce qui rend leur étude plus difficile”, selon le communiqué de l’IAA.

Parlant de cette découverte rare, Ronit Lupu, un archéologue de l’Autorité israélienne des antiquités (IAA), a déclaré :

“Le masque est très naturaliste dans la façon dont il a été fait. On voit les pommettes, on voit un nez parfait.

C’est un masque rare. Le dernier que nous connaissons a été trouvé il y a 35 ans. C’est une découverte incroyable, archéologiquement parlant.”

Des masques similaires auraient été utilisés par nos ancêtres dans diverses cérémonies religieuses et sociales, ainsi que dans des rites anciens de guérison et de magie.

Bien que le masque récemment découvert soit extrêmement bien conservé, les experts affirment que dans le passé, il y a environ 9 000 ans, l’objet était très probablement peint de façon très brillante, mais les restes de sa couleur originale ont disparu avec le temps.

“Les masques de pierre sont liés à la révolution agricole. Le passage d’une économie basée sur la chasse et la cueillette à une agriculture ancienne et à la domestication des plantes et des animaux s’est accompagné d’un changement de structure sociale et d’une forte augmentation des activités rituelles et religieuses”, explique l’Autorité israélienne des antiquités (IAA) dans un communiqué.

Plus de détails sur le masque et son importance seront présentés lors de la réunion annuelle de la Société préhistorique d’Israël au Musée d’Israël à Jérusalem.

Source : Ancient Code – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *