Des archéologues ont découvert une métropole perdue en Afrique du Sud

Après trois décennies de vaines recherches, des archéologues sud-africains ont recouru à une technologie laser pour reconstruire finalement en 3D une ville gigantesque tombée dans l’oubli pendant deux siècles.

Ce qui était autrefois considéré comme un groupe dispersé d’anciennes huttes de pierre à la périphérie de Johannesburg, en Afrique du Sud s’est avéré être les vestiges d’une ville florissante, perdue pendant 200 ans de l’histoire du pays, relate le site ScienceAlert.

Après trois décennies de recherches approfondies, les archéologues sud-africains ont à peine effleuré la surface de cette colonie perdue depuis longtemps. Mais la technologie laser de pointe LIDAR (détection et estimation de la distance par la lumière) qui permet de créer une image en 3D a finalement permis de découvrir une véritable métropole, composée de centaines de foyers et de réseaux commerciaux.

La recherche a ramené à la vie cette ville appelée Kweneng. Abritant un groupe ethnique parlant le tswana, les 800 propriétés familiales de Kweneng auraient hébergé pas moins de 10.000 personnes.

Des études révèlent maintenant que Kweneng, qui couvrait environ 20 kilomètres carrés, était à son apogée entre les XVe et XIXe siècles. Et à son apogée, c’était probablement une ville riche et prospère, pensent les chercheurs.

​Plusieurs paires de parois rocheuses parallèles suggèrent qu’il y avait de nombreux passages dans la ville, dont beaucoup ressemblaient à des promenades à bétail, construits pour conduire des vaches et d’autres animaux d’élevage à travers certaines parties de la ville.

Lire aussi : Découverte : Un trésor romain antique de 2 000 ans trouvé sous l’eau en Italie

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *