Des centaines de peintures rupestres découvertes en Tanzanie par un archéologue polonais

peintures rupestres

Des centaines de peintures rupestres anciennes ont été découvertes dans la réserve Swaga Swag dans la région de Kondoa, au centre de la Tanzanie.

Une grande partie de l’art rupestre comprend des représentations d’animaux, des météores et des comètes datant de plusieurs milliers d’années, selon un archéologue polonais qui a fait cette importante découverte dans la région isolée de Tanzanie, habitée principalement par des lions, des éléphants et des girafes.

“Au cours des seules recherches de cette année, j’ai trouvé plus de 50 endroits où il y avait des douzaines, parfois même des centaines de peintures d’âges différents”, a dit Maciej Grzelczyk de l’Institut d’études religieuses de l’Université Jagellonienne de Cracovie, à PAP.

Il est intéressant de noter que les peintures, réalisées en rouge ou en blanc, ressemblent à celles de Kondoa, site du patrimoine mondial de l’UNESCO, situé à quelques dizaines de kilomètres de là.

“Les peintures rouges sont particulièrement variées : en plus des images d’animaux, il y a aussi des météores ou des comètes. C’est rare dans l’archéologie africaine et même ailleurs”, a dit M. Grzelczyk.

peintures rupestres

Les peintures rouges sont plus anciennes, faites par des chasseurs et des cueilleurs, peut-être même il y a plusieurs milliers d’années. Les blanches sont âgées de plusieurs centaines à plusieurs dizaines d’années. Crédit image : M. Grzelczyk via Science in Poland.

“Il y a aussi des figures avec des têtes caractéristiques qui ressemblent à des baobabs. Peut-être s’agit-il d’images liées à la mythologie – selon les croyances locales, les baobabs ont joué un rôle important dans la création de l’humanité.”

Les archéologues pensent que les peintures rouges sont plus anciennes, faites par des chasseurs et des cueilleurs, peut-être même il y a plusieurs milliers d’années. Les blanches sont beaucoup plus jeunes (de plusieurs centaines à plusieurs dizaines d’années) mais elles n’ont jamais été placées au-dessus les peintures rouges, qui sont très anciennes. Les artistes croyaient probablement que ces peintures avaient été faites par leurs ancêtres.

peintures rupestres

Peinture rupestre, Tanzanie. Crédit image : M. Grzelczyk via Science in Poland.

Les jeunes peintures blanches ne montrent que des animaux, principalement des girafes et des éléphants ; souvent enceintes et parfois même pendant l’accouchement. Selon Grzelczyk, ces dessins auraient pu jouer un rôle important lors des rituels de fertilité – les habitants priaient pour que les animaux chassés quotidiennement se reproduisent avec succès et fournissent ainsi beaucoup de gibier pour les chasseurs.

Comme l’explique Grzelczyk : “Jusqu’à ce jour, les rituels au cours desquels la population locale prie pour la pluie, sont célébrés près de ces peintures. Mais les peintures elles-mêmes ne sont plus faites.”

Article original

Source : Ancient Pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *