La lucidité terminale : Pourquoi certaines personnes sont-elles si vigoureuses peu avant de mourir ?

La lucidité terminale est un phénomène curieux connu depuis l’Antiquité, mais ce n’est que récemment que les scientifiques ont commencé à prêter attention à cette condition inhabituelle qui pourrait jeter un nouvel éclairage sur les expériences de mort imminente et percer certains des nombreux mystères de la conscience humaine.

lucidité terminale

Qu’est-ce que la lucidité terminale ?

La lucidité terminale ne touche qu’un faible pourcentage de la population, mais les cas enregistrés montrent qu’il y a encore beaucoup de choses que nous ne connaissons pas sur le cerveau humain. Les personnes en phase terminale de la maladie, souvent peu de temps avant leur décès, présentent des signes visibles et inattendus d’amélioration de la santé.

Les gens qui devraient mourir sont parfois pleins d’énergie et de force. C’est la lucidité terminale, et cette condition dure de quelques semaines à quelques minutes avant la mort. Les membres de la famille qui ont vu leurs proches se rétablir peu de temps avant leur décès, la mémoire intacte, ont été choqués.

On ne sait toujours pas pourquoi les gens ressentent soudainement la clarté mentale et la mémoire juste avant de mourir.

Le terme lucidité terminale a été inventé en 2009 par le Dr Michael Nahm, un biologiste qui travaille également à l’Institut des régions pionnières de la psychologie et de la santé mentale à Fribourg, en Allemagne.

Curieux de découvrir des énigmes inexpliquées sur la vie, le Dr Nahm a commencé à étudier un phénomène biologique inhabituel qu’il a appelé plus tard lucidité terminale. Aujourd’hui, ses découvertes intéressent d’autres scientifiques. Les médecins qui ont observé cet état particulier chez des patients mourants ont été surpris parce que cela n’a aucun sens, et pourtant c’est réel.

Des cas étonnants de lucidité terminale

Dans de nombreux cas enregistrés, il devrait être impossible pour les patients dont le cerveau a été détruit par des tumeurs et la maladie d’Alzheimer de reprendre une activité intellectuelle ordinaire. Selon le Dr Nahm, il existe plusieurs exemples étonnants de lucidité terminale.

Par exemple, il se souvient d’une femme de 91 ans qui souffrait de la maladie d’Alzheimer. La femme malade, qui avait été soignée par sa fille, ne pouvait reconnaître personne depuis cinq ans. Tous les membres de sa famille, ses amis et les gens qu’elle connaissait auparavant lui étaient totalement étrangers.

Puis, soudain, un soir, elle s’est de nouveau comportée comme un être humain en bonne santé. Elle a eu une conversation normale avec sa fille et a révélé sa peur de la mort. La vieille femme a expliqué les problèmes qu’elle avait eus avec d’autres membres de sa famille dans le passé, et tout semblait aller bien, presque comme un miracle. Malheureusement, elle est morte quelques heures plus tard.

Son amélioration soudaine de sa santé et de ses capacités mentales est un parfait exemple de lucidité terminale.

lucidité terminale

La lucidité terminale survient peu de temps avant le décès d’une personne.

Anna Katharina Ehmer, une Allemande qui a vécu de 1895 à 1922, est un autre cas curieux qui a dérouté les scientifiques. Anna est née avec plusieurs handicaps mentaux et elle a passé toute sa vie dans une institution. Elle ne pouvait pas dire un seul mot, s’empiffrait de nourriture et s’encrassait jour et nuit. Son comportement a changé le jour où elle est morte de la tuberculose.

Le Dr Wilhelm Wittneben et Friedrich Happich (1883-1951), théologien protestant, furent stupéfaits de voir ce que Anna faisait soudainement.

“Quand nous sommes entrés ensemble dans la pièce, nous n’en croyions pas nos yeux et nos oreilles. [Ehmer], qui n’avait jamais dit un seul mot, chantait des chansons mourantes pour elle-même. Plus précisément, elle chantait encore et encore ‘Où l’âme trouve-t-elle son foyer, sa paix ? Paix, paix, paix, paix céleste !’ Pendant une demi-heure, elle a chanté. Son visage, jusqu’alors si figé, a été transfiguré et spiritualisé. Puis, elle est décédée, paisiblement. Comme moi et l’infirmière qui s’occupait d’elle, [le Dr Wittneben] avait les larmes aux yeux”, se souvient Happich.

Nahm et Bruce Greyson de l’Université de Virginie ont dit que l’histoire d’Anna représente “l’un des cas les plus intrigants” du phénomène.

Selon le Dr Nahm, environ 42 % de toutes les personnes qui ont eu des flashbacks sont mortes le même jour. Comment les malades peuvent-ils gagner en clarté mentale juste avant de mourir ? Pourquoi les patients qui ont souffert de la maladie d’Alzheimer, de tumeurs cérébrales ou d’un accident vasculaire cérébral soudainement, pendant une courte période, manifestent-ils un comportement normal ?

La lucidité terminale est actuellement un mystère médical, et une de ces “anomalies” que les neurosciences ne peuvent expliquer, du moins pas encore.

Lire aussi : La science peut-elle expliquer les expériences de mort imminente ?

Source : MessageToEagle – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *