Géo-ingénierie : Une résidente de Washington a récupéré des étranges fibres métalliques qui tombent du ciel

fibres métalliques

Au fur et à mesure que le terme géo-ingénierie s’installe de plus en plus dans la conscience publique, les gens sont persuadés que les schémas de modification météorologique joueront un rôle important dans la sécurité publique en réponse aux changements climatiques. La plupart des gens se tiennent à l’écart de cette question, cependant, des journalistes indépendants et des particuliers ont depuis des années documenté ce qui se passe dans nos cieux.

Au cours des dernières années, une résidente de l’État de Washington a documenté une activité de géo-ingénierie dans les cieux de la péninsule Olympique, faisant état de formations nuageuses non naturelles, de pulvérisations atmosphériques et de tests de guerre électromagnétique par la Marine. En plus des manipulations évidentes du ciel en général, elle a documenté une abondance de mystérieuses fibres métalliques blanches qui tombent du ciel.

fibres métalliques

Dans une publication du 6 septembre 2017, V. Susan Ferguson partage les images suivantes avec une explication de l’origine de sa recherche sur cette matière.

En ce qui concerne la photo ci-dessus, elle note :

“La photo ci-dessus a été prise par moi-même il y a quelques mois. Notez les motifs qui ressemblent à des pointes ou des membres d’une tige. Ceux-ci me rappellent beaucoup le genre de formations de nuages que je trouve souvent sur les images de la NASA. Cette photo est agrandie et le contraste est amélioré pour montrer les détails structurels.” [Source]

Toutes les photos ont été prises chez elles au cours des deux dernières années. Les substances apparaissent comme une poussière mince couvrant tout à l’extérieur, et de temps en temps à l’intérieur. Lorsqu’elles sont agrandies, les images révèlent des fibres blanches de matériaux inconnus.

fibres métalliques

La spéculation sur le matériel et les méthodes de dispersion pour ce type d’événement ne se limite pas à l’état de Washington, car il y a eu des incidents similaires dans le monde au cours des dernières années. Une petite publication en France en 2013 a rapporté une substance fibreuse similaire qui est tombée du ciel en 2013 après la formation de nuages suspects. Dans l’ouest du Texas et l’Arizona, un exemple a été observé en 2015, alors que beaucoup ont signalé avoir vu de plus grands groupes de filaments descendre du ciel et s’accrocher à tout.

fibres métalliques

Ferguson a pris la photo ci-dessus du couvercle d’une lampe de poche pour récolter le matériel flottant sur l’objectif. Sa suspicion est que ce matériau est composé de paillettes, qui est une combinaison de bandes métalliques et plastiques pulvérisées par des avions militaires pour affecter les équipements de communication. Cette théorie est tout à fait plausible compte tenu des circonstances entourant le programme en cours de surveillance de la guerre électromagnétique de la Marine dans sa région, où des avions militaires extrêmement bruyants volent fréquemment dans cette région.

“Au-dessus, c’est la lampe de poche avec laquelle j’ai capturé les particules que les US Growers de la Marine font tomber sur moi et tout le monde ici dans la péninsule Olympique. La taille de ces bandes d’aluminium qui sont communément appelées Paillettes reflète leur âge, car maintenant, tous les métaux sont de taille nanométrique. Les nano-versions les rendent beaucoup plus difficiles à «voir» mais plus faciles à respirer. Notez les différentes couleurs qui sont également typiques des paillettes en métal.” [Source]

La participation de la Marine ici n’est pas une théorie, et elle est publique.

“Le Service des forêts des États-Unis, dans un projet de décision publié mardi, accordera à la Marine un permis pour mener une formation en guerre électronique avec des émetteurs terrestres dans la Forêt nationale Olympique.

La formation implique des équipages d’avions EA-18G Growler basés à Whidbey Island qui seraient chargés de détecter les signaux provenant d’émetteurs mobiles terrestres. La Marine pourrait placer ces émetteurs sur l’un des 11 sites du Service forestier en vertu du permis de cinq ans proposé.

Les équipages du Marine Growler s’entraînent déjà sur la péninsule Olympique. L’ajout des émetteurs mobiles permettra à la Marine d’étendre cette formation pour inclure des exercices déjà réalisés à un endroit plus éloigné en Idaho.” [Source]

fibres métalliques

Voici une autre photo de sa résidence à Washington, montrant ce type de poussière explicitement fibreuse apparaissant dans la maison :

“Une autre (ci-dessus), vous pouvez voir les couleurs dans les fibres. Mon ami dit qu’ils sont «érigés» car ils sont toujours chargés électriquement et la céramique émaillée sur le plateau ne conduit pas de charge électrique.” [Source]

Théorie de la conspiration ou vérité inconnue ?

La connaissance publique d’un phénomène comme celui-ci est conservée par des organismes de médias plus importants qui font rapport sur ce sujet comme s’il s’agissait d’une théorie de conspiration sans mérite, même si des preuves photographiques étaient présentées. Même si aucun gouvernement crédible ou organisation scientifique ne peut expliquer ou ne va pas expliquer ce qui se passe, le mouvement des citoyens pour découvrir la vérité sur les chemtrails et les interférences du gouvernement avec l’atmosphère continue de croître.

Si les gens respirent ces matériaux et que leur origine est inconnue, la question se pose : “Ce phénomène contribue-t-il à des problèmes de santé publique ?” Sans un rapport juste et sérieux sur la question, nous ne pourrons jamais comprendre complètement ce qui se passe dans notre l’atmosphère aujourd’hui et comment cela affecte notre santé.

Source : Anonymous News – Traduction par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *