L’Homme accélère le changement climatique depuis plus longtemps que prévu

climatique-changement

Un projet de recherche international suggère que l’activité humaine est à l’origine du réchauffement climatique depuis près de 200 ans, repoussant les origines du changement climatique induit par l’Homme au milieu du 19e siècle.

Nerilie Abram, chercheur à l’université nationale australienne (ANU) nous révèle que le réchauffement a commencé au cours des premières étapes de la révolution industrielle autour des années 1830, beaucoup plus tôt que ce que les scientifiques avaient prévu. Le changement climatique anthropique étant jusqu’alors considéré comme étant un phénomène relatif aux 20 et 21 siècles.

“Ce fut l’un de ces moments où la science nous a vraiment surpris. Mais les résultats étaient clairs. Le réchauffement climatique auquel nous assistons aujourd’hui a commencé il y a environ 180 ans.”

Pour arriver à de telles conclusions, les chercheurs ont analysé près de 500 ans de données climatiques, s’appuyant sur les anneaux des arbres, les coraux et les carottes de glace, qui forment ensemble une archive naturelle des températures historiques de la Terre. En utilisant des modèles climatiques pour séparer la « patte » de l’homme responsable de la hausse des gaz à effet de serre, des causes de réchauffement naturelles telles que les volcans, les chercheurs en ont déduit que les premiers signes de réchauffement et de hausse des gaz à effet de serre apparaissent dès 1830 dans les océans tropicaux et en Arctique, 80 ans après les débuts de l’ère industrielle.

Fait intéressant, l’étude a révélé que le réchauffement durable a été retardé dans l’hémisphère sud d’environ 50 ans. Un phénomène dû aux disparités régionales reconnues dans les courants océaniques – les eaux chaudes sont naturellement plus au nord.

Passer d’une agriculture simple à l’ère industrielle aura conduit le monde à supporter une augmentation progressive des combustions d’énergies fossiles, induisant une hausse des émissions de gaz à effet de serre et contribuant à l’apparition des premiers changements climatiques anthropiques sur Terre.

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *