Chine : le plus ambitieux projet de recherche d’extraterrestres sapé par… le tourisme

recherche d'extraterrestres

La précision du plus grand radiotélescope du monde, le FAST, construit récemment en Chine, est mise en péril par les millions de visiteurs qui se ruent pour l’admirer. Cet instrument destiné notamment à la recherche des extraterrestres est menacé par une pollution radio-électronique produite par les touristes.

Plus de 4 millions de touristes ayant visité le FAST, le plus grand radiotélescope du monde, au cours des six premiers mois de 2017, ont créé des interférences capables de diminuer la précision des données qu’il doit recueillir, a annoncé le journal South China Morning Post.

Le radiotélescope FAST a été construit dans la région montagneuse de la province de Guizhou. Ayant coûté 1,2 milliard de yuans (plus de 160 millions d’euros), il s’agit du plus onéreux projet astronomique de la Chine à ce jour. Selon le journal, les chercheurs du FAST participent au projet de l’homme d’affaires russe Iouri Milner Breakthrough Listen visant à rechercher les extraterrestres dans l’espace. Un projet qui totalise 90 millions d’euros.

Le radiotélescope a été construit pour découvrir des pulsars et des signaux interstellaires dans l’espace. Pour atteindre cet objectifs, la parabole du télescope devait se trouver dans un endroit calme et isolé, mais le nombre de touristes attirés par le télescope est en train de modifier son environnement, et pas pour le mieux.

Selon les autorités locales, le FAST pourrait être visité d’ici la fin de l’année par près de 10 millions de touristes, soit l’équivalant de l’achalandage touristique de la Grande muraille de Chine.

Selon les médias locaux, les touristes qui ont visité le FAST ont apporté au budget local près de 640 millions d’euros. Plus de 40 hôtels et une centaine de restaurants ont été ouverts ces six dernier mois dans la province de Guizhou pour desservir les touristes, dont le nombre ne cesse de s’accroître.

Toutefois, ce qui est bon pour le tourisme, ne l’est pas toujours pour la science. Le directeur du planétarium de Pékin estime que la présence d‘un aussi grand nombre de touristes près du télescope est capable d’augmenter la pollution électromagnétique et ainsi fausser les informations obtenues par le FAST. Selon le directeur, ce problème exige un compromis entre les autorités et les scientifiques.

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *