Abysse : Des scientifiques découvrent des espèces de poissons qui fondraient à la surface

Abysse

Des scientifiques de l’Université de Newcastle ont récemment découvert trois nouvelles espèces de Liparidae en eau profonde qui sont si bien adaptées à leur environnement extrême qu’elles “fondraient rapidement” si elles étaient remontées à la surface.

Les poissons ont été découverts lors d’une expédition internationale pour explorer les profondeurs de la fosse d’Atacama, l’une des parties les plus profondes de l’océan Pacifique, située près de la côte du Pérou. Les chercheurs ont fait descendre les caméras spéciales à une profondeur d’environ 7 500 mètres, où les températures sont juste au-dessus du point de congélation et les pressions sont plus élevées que ce que n’importe quel humain pourrait supporter. Malgré ces conditions extrêmes, le fond de la fosse d’Atacama grouillait de vie, y compris trois nouvelles espèces de poissons actuellement connues sous les noms de pink, purple et blue.

“Il y a quelque chose chez les Liparidae qui leur permet de s’adapter à une vie très profonde. Hors de portée des autres poissons, ils sont exempts de concurrents et de prédateurs. Comme le montrent clairement les images, il y a beaucoup de proies invertébrées en bas, et les Liparidae sont les principaux prédateurs. Ils semblent très actifs et très bien nourris”, a déclaré Thomas Linley, chercheur à l’Université de Newcastle, dans un communiqué.

Ce qui fait la particularité de ces nouvelles espèces de poissons, c’est leur capacité à prospérer dans des conditions aussi difficiles. Les parties les plus dures de leur corps sont les dents et les os minuscules de leurs oreilles internes, le reste étant une masse gélatineuse et molle qui peut résister aux immenses pressions de la mer profonde. Mais alors que leur corps est parfaitement conçu pour ces conditions, les scientifiques disent qu’ils ne s’en sortiraient pas bien s’ils étaient ramenés à la surface.

“Sans la pression extrême et le froid pour supporter leur corps, ils sont extrêmement fragiles et fondent rapidement lorsqu’on les ramène à la surface”, dit Thomas Linley.

Les scientifiques ont même réussi à capturer un spécimen de ces nouvelles espèces à l’aide d’un piège spécial, mais malheureusement, il n’a pas survécu au voyage vers la surface. Malgré tout, son corps a été conservé en assez bon état et il est actuellement en train d’être étudié.

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *