Une tablette de 2 300 ans trouvée à Mugla, en Turquie – Une région d’importance historique dans l’Antiquité


Une tablette vieille de 2300 ans avec l’alphabet grec ancien a été découverte accidentellement à l’intérieur du mur d’une école dans la province de Mugla, dans le sud-ouest de la Turquie, lors de travaux routiers, rapporte le Daily Sabah.

tablette-mugla

Une tablette vieille de 2 300 ans a été découverte dans un mur d’une école du sud de la Turquie. Source de l’image : DHA Photo

La tablette, qui a été retirée du mur en toute sécurité, date du IIIe siècle avant J.-C. et les archéologues pensent qu’elle était initialement fixée à une statue. L’équipe a noté qu’une partie de la tablette avait été cassée, ce qui la rendait illisible.

Pour l’instant, on ne sait pas grand-chose sur cet artefact, mais il a été trouvé dans la région, qui avait une grande importance historique dans les temps anciens.

Dans l’Antiquité, en Anatolie, la région située entre les rivières Menderes (Méandre) et Dalaman (Indus) dans le sud s’appelait Carie. Les habitants étaient les Cariens et Lélèges. Dans l’“Iliade” d’Homère, les Cariens étaient décrits comme originaires d’Anatolie, défendant leur pays contre les Grecs dans des campagnes communes en collaboration avec les Troyens.

Une ville importante de l’ancienne Carie, Mugla, est connue pour avoir été occupée par des raids d’Égyptiens, d’Assyriens et de Scythes, jusqu’à ce que la région soit colonisée par des colons de la Grèce Antique.

Les Grecs ont longtemps habité cette côte en y construisant des villes importantes, comme Knidos (à l’extrémité de la péninsule de Datça) et Bodrum (Halicarnassos), ainsi que de nombreuses petites villes le long de la côte, sur la péninsule de Bodrum et dans l’intérieur, dont les villes de Telmessos, Xanthos, Patara et Tlos dans le district de Fethiye.

Finalement, la côte fut conquise par les Perses qui furent à leur tour enlevés par Alexandre le Grand, mettant fin à la satrapie de Carie.

Plus tard, la province devint également une puissance navale importante, commerçant avec les îles de la mer Égée, la Crète et jusqu’à Venise et l’Égypte. La colonisation turque pendant la période de Menteshe se faisait généralement par des migrations le long de l’axe Kütahya-Tavas.

En 1390, Mugla fut repris par l’Empire ottoman. Cependant, seulement douze ans plus tard, Tamerlane et ses forces ont vaincu les Ottomans dans la bataille d’Ankara, et rendu le contrôle de la région à ses anciens dirigeants, les Menteshe Beys, comme il l’a fait pour d’autres beyliks anatoliens. Mugla fut ramené sous contrôle ottoman par le sultan Mehmed II le Conquérant, en 1451. L’un des événements les plus importants de la période ottomane dans la région fut la campagne de Süleyman le Magnifique contre Rhodes, qui fut lancée à partir de Marmaris.

“Il est possible que la tablette ait été écrite en l’honneur d’une personne qui a servi la ville à l’époque et qu’elle ait pu être placée à côté d’une statue pour la remercier”, a dit M. Özalp, ajoutant qu’une analyse par des experts du musée permettra de déterminer la date exacte de la tablette.

Lire aussi : Découverte d’une ancienne ville romaine entière en Angleterre

Source : Ancient Page – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *