Cette rampe primitive aurait pu aider à construire les grandes pyramides d’Égypte

rampe

Les pyramides d’Égypte sont une merveille architecturale. Pourtant, constituées de blocs de 2,3 tonnes en moyenne (dans le cas de la grande pyramide), la façon exacte dont les anciens Égyptiens les construisaient il y a des milliers d’années reste un mystère.

Une nouvelle découverte archéologique pourrait cependant nous éclairer sur la façon dont au moins certains blocs de pierre ont été déplacés.

Dans la carrière d’albâtre de Hatnub, au nord de la ville moderne de Louxor, une rampe vieille de 4 500 ans a probablement servi à déplacer les pierres hors de la carrière pour qu’elles puissent être transportées sur le chantier.

Alors que le principal matériau de construction des pyramides était le calcaire, un peu d’albâtre a été utilisé pour les revêtements de sol ainsi que pour les statues et les cercueils. Mais le système utilisé pour déplacer l’albâtre de carrière, qui remonte au règne du roi Khéops à la 4ème dynastie, aurait probablement été utilisé dans d’autres carrières aussi.

C’est une découverte importante – la première preuve qui montre comment des blocs lourds ont été soulevés et déplacés des carrières, selon Mustafa Waziri, secrétaire général du ministère égyptien des Antiquités.

Et bien que la façon dont les lourds blocs de calcaire ont été transportés sur les côtés des pyramides soit encore un mystère, le système de rampe pourrait contenir quelques indices vitaux.

rampe

(Ministry of Antiquities)

“Le système mobile se compose d’une rampe centrale, entourée de deux escaliers qui contiennent des trous de poteaux”, explique l’archéologue Yannis Gourdon de l’Institut français d’archéologie orientale à Luxor Times.

Ces trous auraient pu contenir de solides poteaux en bois. Des blocs d’albâtre auraient été placés sur des traîneaux en bois, et un système de cordes aurait été enroulé autour des poteaux, agissant comme une poulie pour multiplier la force exercée afin d’aider à tirer les pierres massives sur les pentes de 20 degrés ou plus.

En plus de la rampe, les archéologues ont également trouvé au moins 100 inscriptions commémorant la visite des Pharaons dans les carrières d’albâtre de Hatnub, ainsi que des habitations en pierre pour les ouvriers des carrières.

rampe

(Ministry of Antiquities)

“L’équipe a déterré 4 stèles de pierre. L’une des stèles montre le dessin d’une personne debout et les trois autres ont des inscriptions hiératiques peu claires en raison du mauvais état de conservation”, a déclaré l’archéologue Roland Enmarch de l’Université de Liverpool.

“L’équipe de restauration travaille à la préservation des inscriptions, ainsi qu’à l’étude épigraphique des structures résidentielles autour des carrières.”

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *