Un astrophotographe capture la Tesla d’Elon Musk dans l’espace

astrophotographe

Un astrophotographe en Californie a récemment capturé des images du Roadster d’Elon Musk lors de son voyage autour de notre Soleil. Et pour obtenir ces images, l’homme a fait usage d’un arsenal impressionnant.

Rappelez-vous, il y a une voiture actuellement dans l’espace, à quelques milliers de kilomètres au-dessus de nos têtes. Si nous pouvons suivre la Tesla d’Elon Musk en direct grâce aux caméras embarquées à bord du véhicule, observer « Starman » depuis le sol est un véritable défi. Mais Rogelio Bernal Andreoil a l’expérience et l’équipement pour réussir. La première tâche consistait à déterminer où serait la Tesla dans le ciel. Heureusement, la NASA dispose de ces coordonnées. Le 9 février dernier, Starman se trouvait ainsi dans la constellation de l’Hydre (dans le champ de vision), à environ 20 degrés au-dessus de l’horizon.

« Les coordonnées de la NASA indiquaient que la luminosité du Roadster serait de magnitude 17,5, et je savais que c’était parfaitement réalisable », note le photographe. Il prit alors son équipement, et se redit dans la Réserve de Monte Bello, une zone d’accès contrôlé pour laquelle il dispose d’un permis d’utilisation de nuit. Cette zone est proche de la baie de San Francisco, donc le ciel est encore un peu brillant, du moins pour l’astrophotographie, mais le Roadster ayant une magnitude de 17,5, il pensait que c’était faisable. Une fois son précieux équipement – dont vous pouvez connaître les détails sur son blog – en place, le temps était compté. Le Roadster ne se présentait que pour une courte période, menacé par le levé de la Lune.

Il prit alors cette photo :

astrophotographe

Crédit Image : Rogelio Bernal Andreo, (DeepSkyColor.com) (CC BY-NC-ND 3.0)

La zone verte correspond ici à la zone normalement empruntée par la Tesla. Comme vous pouvez le voir, on ne voit rien. Mais le photographe ne s’est pas découragé pour autant. Il estima qu’une fois rentré à la maison, il pourrait traiter correctement ces images. Le Tesla Roadster et son conducteur étaient de toute façon forcément à l’intérieur de ce rectangle vert. Mais il ne trouva rien. « J’ai donc décidé d’essayer à nouveau », dit-il. Mais la nuit suivante, des nuages ​​sont apparus. Vers 4 heures du matin, découragé, il plia bagage et rentra chez lui.

Andreo n’est pas un bleu; ses photos ont été publiées à plusieurs reprises dans le magazine d’astronomie Sky and Telescope, dans le National Geographic et certaines ont même été reprises par la NASA. Pourquoi alors ne trouvait-il pas la Tesla ? Il eut un déclic le lendemain. Pour faire simple, en étudiant les coordonnées du Roadster, il n’avait pas rentré ses propres coordonnées. Il recalcula rapidement et se rendit sur place la nuit suivante. Et comme vous pouvez le voir dans les vidéos ci-dessous, le roadster était bien là :

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *