La météorite d’Hoba : Le plus grand morceau de météorite au monde

La météorite d'Hoba

Presque tous les jours, la Terre est bombardée d’une cinquantaine de kilos de matériel météorique. Lorsqu’ils atteignent l’atmosphère, ils se consument rapidement en étoiles filantes. Les particules assez grosses pour survivre à leur voyage dans l’atmosphère tomberont au sol et deviendront des météorites.

La météorite d’Hoba, en Namibie, est le plus grand morceau de météorite au monde, mesurant 2,7 m de long sur autant de large et 0,9 m de haut, avec une masse estimée à plus de 60 tonnes. Elle se compose principalement de fer (84 %) et de nickel (15 %) et elle est classée scientifiquement comme ataxite, une météorite à haute teneur en nickel.

Seulement 5 % du nombre total de météorites qui tombent sur Terre ont une composition similaire à celle de la météorite d’Hoba. C’est l’un des exemples les plus remarquables qui aient été trouvés à la surface de la Terre.

Hoba West n’a jamais été déplacée d’où elle est tombée.

La présence d’un isotope rare du nickel radioactif a aidé les experts à en déterminer l’âge, estimé entre 190 millions et 410 millions d’années, alors qu’elle a atterri sur Terre il y a environ 80 000 ans.

La chose la plus étrange à propos de la météorite d’Hoba est qu’elle n’a laissé aucun cratère. Les scientifiques ont suggéré que cette roche massive a pu ralentir en pénétrant dans l’atmosphère, atteignant un point de vitesse terminale avant l’impact avec la surface.

La météorite d’Hoba est située près de Tsumeb et Grootfontein en Namibie, Afrique.

Il y a aussi une autre théorie. Selon les données archéologiques et les modèles climatiques, il y a 100 000 ans, la partie sud du continent africain (y compris le territoire de la Namibie) était sous une épaisse couche de glace.

Il est possible que si la météorite d’Hoba a atterri pendant cette période, elle a fait un cratère dans la glace. Au cours des 15 000 à 20 000 années suivantes, la glace a fondu et la météorite s’est déposée doucement sur un sol solide.

La météorite d’Hoba est la plus grande météorite connue et le morceau de fer naturel le plus massif connu à la surface de la Terre.

Elle a été découverte accidentellement, en 1920, par le fermier Jacobus Hermanus Brits qui travaillait sur la ferme d’Hoba, d’où le nom de la roche de fer. Dans sa déclaration qui est toujours conservée au musée dans la ville de Grootfontein, les Britanniques ont décrit la découverte de la météorite :

“Un hiver, alors que je chassais à la ferme Hoba, j’ai remarqué un étrange rocher. Je me suis assis dessus. Seule sa partie supérieure était visible. La roche était noire, et tout autour il y avait un sol calcaire. J’ai gratté la roche avec mon couteau et j’ai vu qu’il y avait un éclat sous la surface. J’ai ensuite ciselé un morceau et l’ai apporté au SWA Maatskappy à Grootfontein, dont le directeur l’a établi comme une météorite.”

La météorite est constituée de 84% de fer et 16% de nickel (et un peu de cobalt). Classification : météorite ferrifère d’ataxite (riche en nickel).

Depuis 1929, date de la première analyse scientifique de ce mégalithe, la météorite a acquis une grande notoriété, non seulement auprès des scientifiques mais aussi des vandales qui y ont inscrit leur nom.

Pour protéger cet exemple unique de roche de fer, les autorités locales ont aménagé un site touristique autour d’Hoba.

Bien sûr, ce n’est pas le premier endroit que vous penserez à visiter lors de la planification de votre prochain grand voyage, mais où pouvez-vous voir la plus grande roche de fer sur Terre si ce n’est ici, en Namibie ?

Lire aussi : 4 villes sous-marines perdues dans le monde

Source : The Vintage News – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *