Rapport de la CIA déclassifié : 25 ans de plans pour déstabiliser la Syrie

Nous sommes au milieu de quelque chose qui n’est jamais arrivé dans l’histoire de l’humanité. Depuis la naissance de la révolution industrielle, notre planète a été en proie à la guerre. Au milieu de tout cela, ce qui a vraiment transpiré dans les coulisses (et les vraies causes de ces conflits) a été caché derrière un écran de désinformation et de secret.

Certains historiens estiment que le gouvernement des États-Unis à lui seul classe 500 millions de pages de documents chaque année. Un article écrit pour le Guardian en juin de 2013 a soulevé cette question, mais a omis de mentionner comment la sécurité nationale est devenue une excuse pour garder des secrets.

Le gouvernement des États-Unis classe-t-il vraiment l’information pour la sécurité de sa population ? Gardent-ils vraiment des secrets pour la sécurité nationale, ou y a t-il une arrière-pensée en jeu ?

Beaucoup pensent que ce secret représente un moyen pour l’élite mondiale de continuer à faire marcher les gouvernements dans le monde entier, de créer le chaos et de justifier l’infiltration d’autres pays et un état de sécurité nationale renforcé, afin de créer un Nouvel Ordre Mondial. Ce qui a été référé par l’élite mondiale depuis très longtemps. Voici un excellent exemple de George Bush père.

Il y a quelques années, de nombreuses personnalités politiques et académiques se sont réunies à une conférence internationale sur le nouvel ordre mondial pour discuter de cela. L’un des conférenciers était l’éminent écrivain et économiste canadien, le Dr Michel Chossudovsky, professeur émérite d’économie de l’université d’Ottawa. Il soutient que les organisations terroristes, y compris l’État islamique, sont «parrainées par les États-Unis et leurs alliés», montrant, comme beaucoup d’autres l’ont fait, qu’il existe des documents prouvant ce fait.

«Nous avons affaire à un parrainage étatique du terrorisme, au recrutement de mercenaires, à la formation et au financement du terrorisme.»

Vladimir Poutine a même appelé les menaces comme “imaginaires et mythiques”, et qu’ils les utilisent pour nous contrôler, lors de la réunion du Valdai International Discussion Club en octobre 2016. Vous pouvez le regarder et ainsi accéder à la transcription ici. Nous avons également publié un article sur son discours, que vous pouvez lire ici.

«Nous sommes confrontés à une entreprise criminelle au niveau mondial. La guerre mondiale contre le terrorisme est fausse, elle repose sur de fausses prémisses. L’Amérique et le monde occidental vont en quelque sorte à l’encontre d’un ennemi fictif, l’État islamique, alors que l’État islamique est pleinement soutenu et financé par l’alliance militaire occidentale et les alliés de l’Amérique dans le golfe Persique. Ils disent que les musulmans sont des terroristes, mais il se trouve que les terroristes sont Made in America. Ils ne sont pas le produit de la société musulmane, et cela devrait être très clair pour tout le monde à cet étage.” – Dr Michel Chossudovsky

Avec les informations ci-dessus, et d’autres sources comme Wikileaks et plus, nous avons également quelque chose qui se passe au sein des agences de renseignement. Il peut être difficile de faire confiance à ces organismes, mais cela ne veut pas dire qu’il n’y a pas de bonnes forces au sein de ceux-ci qui veulent la vérité sur plusieurs sujets différents à sortir.

Ces dernières années, en effet, des organismes importants ont publié des milliers de documents déclassifiés et l’un des derniers révèle des plans de déstabilisation de la Syrie depuis plus de deux décennies.

La Syrie est un autre exemple de chaos fabriqué. Il y a un groupe puissant de personnes qui créent ces problèmes et qui offrent au monde une solution alors que nous suivons tous et les louons pour leurs efforts héroïques.

La Syrie et les documents

Intitulé «La Syrie : scénarios de changement politique dramatique», ce document a été rédigé en juillet 1986 par le Centre de la Subversion et de l’Instabilité étrangères, qui fait partie du Centre de mission de la CIA pour les enjeux mondiaux.

Il affirme sa mission d’analyser “un certain nombre de scénarios possibles qui pourraient conduire à l’éviction du président Assad ou autre changement dramatique en Syrie”. Bien que le document date de 25 ans, il montre que les États-Unis ont l’intention d’influencer et infiltrer la Syrie pour créer le changement qui conviendrait à leurs propres intérêts qui remontent à plus de 30 ans.

Le document est également accompagné d’un témoignage semblable d’initiés. Un exemple pourrait être l’ancien général quatre étoiles Wesley Clark, commandant suprême allié de l’Europe de l’OTAN de 1997 à 2000. Clark a déclaré, dans une interview à Democracy Now, que les États-Unis avaient l’intention d’envahir des pays du Moyen-Orient, y compris la Syrie, sans aucune raison justifiée. Il a offert les sentiments de certains au sein de l’armée américaine, qu’ils ont un «bon militaire» et qu’ils peuvent «abattre les gouvernements». Il a parlé d’un mémo qui décrit comment les États-Unis «ont prévu de sortir sept pays en cinq ans , En commençant par l’Irak, puis la Syrie, le Liban, la Libye, la Somalie, le Soudan et terminant, l’Iran” (source).

Wikileaks a également publié un certain nombre de câbles classés. L’un d’eux montre en particulier comment l’objectif principal de la politique étrangère des États-Unis était de déstabiliser le gouvernement syrien (source).

Il est ironique de voir comment la CIA a interféré avec des centaines d’élections, mais quand certaines informations sortent en exposant des secrets élitistes, elles ont simplement recours à blâmer les autres, comme la Russie dans ce cas, sans aucune preuve.

Whitney Webb de Mintpress News résume assez bien :

Le fait que la CIA a un centre dédié à la «subversion et à l’instabilité étrangères» (ainsi que le penchant documenté de la CIA pour le changement de régime) confirme que les efforts déployés depuis des décennies pour déstabiliser la Syrie sont parallèles aux efforts de l’agence pour déstabiliser d’autres régimes dans le monde. Pour les remplacer par des gouvernements qu’ils croient plus favorables aux intérêts américains.

Ces efforts de déstabilisation sont souvent réalisés avec peu, sinon aucun, de respect à leur impact sur les civils qui sont souvent pris dans le feu croisé. Comme l’indique le rapport de 1986 et le câble de 2006, les Assads ont apporté des périodes de «stabilité sans précédent» à la Syrie.

La CIA et le gouvernement américain ont néanmoins choisi de poursuivre un programme de déstabilisation. Près de sept ans plus tard, le nombre de morts dans les efforts de l’Occident pour évincer Assad s’élève à un demi-million et a contribué à créer la plus grande crise de réfugiés depuis la Seconde Guerre mondiale.

Lire le rapport déclassifié de la CIA : Syrie : scénarios de changement politique dramatique.

Pourquoi l’information comme ceci est encourageante

Des informations comme celle-ci sont encourageantes parce que, pendant tant d’années, aucunes de ces informations ne fuitaient. Non seulement l’information au sein de ces domaines, mais aussi sur divers autres sujets, dans tous les domaines qui touchent tous les aspects de notre vie, de la santé aux finances et plus encore. Beaucoup de choses sont exposées et ont besoin de notre attention.

En raison de cette transparence et de ces interrogations, la conscience humaine évolue. La façon dont nous percevons notre monde est en train de changer, prouvant la puissance de l’information. Ceux qui cachent cette information ne veulent pas qu’elle sorte et sont immensément menacés par des gens comme Edward Snowden et Julian Assange. Plus vite nous les exposons, plus vite nous nous déplaçons sur la route du changement.

Beaucoup peuvent lire cette information et la percevoir comme une réalité sombre, et estiment que l’ignorance est une félicité, mais cette attitude laisse notre monde ouvert à la corruption encore plus et des problèmes pour les générations futures.

Nous avons fait d’énormes progrès au cours des dernières années, et il y a un certain nombre d’exemples. L’infiltration en Irak des prétendues «armes de destruction massive» est un parfait exemple, car la plupart des sondages montrent que le peuple américain ne croit pas vraiment ce que leur gouvernement leur a dit au sujet du 11 septembre. Et les aliments génétiquement modifiés et les pesticides qui vont avec eux sont maintenant interdits de la plupart des pays à travers le monde en raison de la transparence de l’information.

Le désir de la conscience collective semble être celui de la paix, de l’amour, de l’unité et un espace où toute vie peut prospérer. La grande chose à propos de cette intention est qu’elle nous dirige vers la création et la manifestation. Nous vivons actuellement dans ce temps.

Alors n’inclinez pas votre tête dans le désespoir, mais regardez plutôt vers notre avenir avec espoir. Notre processus actuel est une étape nécessaire dans la renaissance de l’expérience humaine, et il y a beaucoup de douleur impliqués dans le processus de la naissance, mais à la fin c’est quelque chose de beau.

Source : Collective Evolution

Ce site Web utilise des cookies. En savoir plus