Un mythe vraiment flippant sur Disneyland vient d’être confirmé comme étant vrai

Disney a une sorte de culte, alors il ne devrait pas être surprenant que certaines personnes veuillent rester dans les parcs à thème du géant du divertissement… pour toujours.

Comme vient de le confirmer un article paru dans le Wall Street Journal, certaines personnes essaient vraiment de le faire – en faisant disperser leurs cendres par des êtres chers.

Au parc Disneyland à Anaheim, en Californie, et à Walt Disney World à Bay Lake, en Floride, cela arrive si fréquemment que le personnel a un code spécial à appeler lorsqu’il repère un signe de crémation : “Nettoyage HEPA”

Le personnel se présente ensuite avec un aspirateur muni d’un filtre à particules à haut rendement (HEPA), spécialement conçu pour ramasser les particules les plus fines et aspirer les restes, éventuellement pour les jeter dans une poubelle.

“Les cendres humaines ont été répandues dans les parterres de fleurs, sur les buissons et sur les pelouses du Royaume magique ; à l’extérieur des portes du parc et pendant les feux d’artifice ; sur les pirates des Caraïbes et dans les douves sous les éléphants volants du tour Dumbo”, rapporte le WSJ.

“Le plus souvent, selon les gardiens et les employés du parc, les cendres ont été dispersées dans toute la maison hantée, une attraction vieille de 49 ans qui met en scène un vieux domaine étrange rempli de fantômes imaginaires.”

Les cendres humaines ne sont pas des cendres au sens typique du terme. Pendant le processus de crémation, les tissus mous s’évaporent sous l’effet de la chaleur extrême ; il ne reste que de l’os calciné, que le crématorium broie en poudre.

En raison de cette chaleur extrême, tous les micro-organismes dans le corps sont également brûlés ; il n’y a aucun risque pour la santé publique associé aux cendres. Mais ça ne veut pas dire que Disney veut qu’ils soient dispersés dans leurs parcs.

“Ce type de comportement est strictement interdit et illégal”, a déclaré un porte-parole de Disney au WSJ. “Les invités qui tenteront de le faire seront escortés hors de la propriété.”

En fait, dans la plupart des États-Unis, le fait de disperser des cendres sur une propriété privée sans permission est considéré comme un délit et peut être passible d’une amende ou de travaux d’intérêt général.

Cela comprend les parcs d’attractions, les musées et les stades, comme un homme l’a découvert à son détriment lorsqu’il a jeté les cendres de sa mère sur un terrain de sport en 2005. Bien qu’il soit intéressant de noter qu’il a été arrêté et accusé d’intrusion provocatrice, et non d’avoir dispersé sa mère sans se soucier des conséquences.

Mais il y a aussi des endroits où il est légal de disperser des cendres aux États-Unis. Les parcs nationaux sont autorisés, à condition que les personnes endeuillées détiennent le permis approprié, et s’assurer de s’éloigner des zones à forte circulation, comme les sentiers de randonnée pédestre et les terrains de jeux.

La mer est également autorisée, mais seulement à une distance d’au moins trois milles marins de la terre ferme, conformément aux directives de l’Agence de protection de l’environnement.

Des lois similaires existent en Australie et au Royaume-Uni, où il est légal de disperser des cendres sur des terres publiques ou privées, à condition d’avoir l’autorisation du propriétaire foncier, de l’autorité locale des parcs ou de l’agence gouvernementale pour l’environnement.

Il est à noter que les phosphates contenus dans la poussière d’os calciné sont un engrais naturel – en fait, l’os animal est parfois utilisé de cette façon – qui peut avoir un impact environnemental en stimulant la croissance des plantes.

D’autre part, les cendres humaines peuvent avoir une teneur élevée en sel et un pH élevé, ce qui peut être toxique pour certaines plantes. En 2008, le Jane Austen’s House Museum d’Angleterre a interdit aux gens de disperser des cendres dans le jardin de l’ancienne maison de l’auteur bien-aimé, notant, entre autres raisons, que cela “ne sert à rien dans le jardin”.

Et bien qu’il existe des produits qui vous aident à transformer les cendres de vos proches en une belle plante, vous ne pouvez pas les mettre n’importe où, n’importe comment ; comme la Brontë Society l’a noté en 2013, l’impact de la plantation de plantes commémoratives sur les landes avait détruit l’écosystème local.

Il est aussi terriblement impoli de laisser les os en poudre de l’être cher là où quelqu’un d’autre pourrait avoir à les nettoyer.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche – Image d’en-tête : Brett Kiger/Flickr/CC BY-NC-ND 2.0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *