Le mystère de l’ancienne pierre de vœu géante à Hattusa


Dans la capitale de l’Empire hittite, au centre de la Turquie, il y a un mystérieux rocher géant vert et ancien. Tous ceux qui visitent Hattusa, la capitale de l’empire, peuvent admirer cette belle et rare pierre, mais son histoire est entourée de secrets.

pierre-Hattusa-vœu

Les gens du coin l’appellent la pierre de vœu, mais on ne sait pas très bien à quoi elle servait. La roche verte ne semble pas avoir de propriétés précieuses, mais elle était néanmoins importante pour de nombreuses civilisations anciennes qui habitaient autrefois la région.

Les Hittites étaient autrefois l’une des civilisations antiques les plus puissantes qui ont occupé l’ancienne région de l’Anatolie.

Cette culture disparue depuis longtemps a été d’un grand intérêt pour les archéologues et les historiens, mais dévoiler la vérité sur les Hittites a été une tâche difficile. La majorité des Hittites étaient analphabètes et ne pouvaient pas décrire leur vie quotidienne. Les informations que nous possédons sur les Hittites proviennent d’anciennes tablettes d’argile.

Cependant, la roche verte reste un mystère vieux de plusieurs siècles et il n’y a aucune mention de la pierre sur les tablettes de pierre.

Les scientifiques ont longtemps essayé de comprendre pourquoi la roche a été transportée sur l’ancien site et à quoi elle servait. Selon les chercheurs, la roche verte est différente de toutes les autres roches trouvées sur le site, mais elle n’a pas de propriétés intéressantes.

Le professeur agrégé Andreas Schachner, qui a examiné la pierre, a dit qu’il pouvait s’agir d’une serpentine ou d’une néphrite, mais on ne sait toujours pas pourquoi elle a attiré l’attention de nos ancêtres.

Ce n’est pas une pierre spéciale mais il est remarquable qu’elle soit conservée monolithiquement. Peut-être que les anciens l’appréciaient à cause de sa merveilleuse couleur verte.

Le culte de la pierre était très répandu dans l’Antiquité, et c’est “l’une des plus anciennes formes de religion dont nous ayons la preuve. Elle a souvent persisté dans des cultes vénérables au milieu des hauts stades de la civilisation et en présence de conceptions religieuses élevées, tandis que ses survivances dans les superstitions populaires se sont révélées presque inexorables.”

Les pierres de culte peuvent être de taille et de forme différentes. “La pierre sainte était tantôt une roche naturelle, de forme ou de position frappante, in situ, tantôt un mégalithe préhistorique, le plus souvent un bloc grossier érigé dans un but précis.

Les pierres étaient souvent utilisées comme autels, ou comme nous le soupçonnons dans le cas de la pierre de vœu, c’était possiblement un endroit où les gens se réunissaient pour faire des souhaits spéciaux.

Lire aussi : La mystérieuse pierre Hypatia ne correspond pas aux ingrédients de notre système solaire

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *