Les étranges momies de Venzone : Les corps anciens qui ne se décomposent jamais demeurent un mystère non résolu


Ces étranges momies ont été trouvées dans la ville italienne de Venzone, un petit hameau de la province d’Udine.

La première momie a été déterrée en 1647 et peu de temps après, des dizaines de corps anciens similaires ont été découverts enterrés sous la cathédrale de la ville.

Les scientifiques ont pu récupérer jusqu’à 42 momies, puis, après le tremblement de terre qui a frappé la région en 1976, le nombre de momies a été réduit à 15 seulement.

Ce qui rend les momies de Venzone inhabituelles et assez déroutantes, c’est que les corps ne se sont jamais décomposés. Les scientifiques ont commencé à étudier les cadavres anciens pour déterminer ce qui a empêché les momies de se décomposer.

Les momies étaient toutes semblables en apparence et présentaient les mêmes particularités lorsqu’elles étaient disséquées. Les corps ont conservé leurs formes et leurs traits. Bien qu’ils aient été grandement modifiés, ils étaient encore reconnaissables.

momies de Venzone

Les cadavres étaient extrêmement légers et les chercheurs ont remarqué que la peau, d’une teinte brun jaunâtre, ressemblait à du cuir tanné. Le poids des momies variait de 10 à 20 kilos pour les individus les plus grands.

Il est vite devenu évident que ces personnes étaient momifiées par des processus naturels, mais la cause de la préservation des momies de Venzone reste un mystère.

Dans le Literary Digest, F. Savorgnan de Brazza affirmait que “la préservation des cadavres peut être assurée artificiellement par l’utilisation de produits chimiques, comme c’est le cas pour les momies d’Égypte, du Pérou et du Mexique”.

momies de Venzone

Les momies de Venzone Crédit image : Jean-Marc Pascolo

“La momification est parfois aussi naturelle ; certaines tombes et certains cimetières ont la propriété de conserver et de momifier des corps, et bien que peu nombreux, ils ne sont pas aussi rares qu’on pourrait le penser. Dans tous ces cas, les corps sont séchés et momifiés naturellement, de sorte qu’une fois sortis de leur tombe, ils résistent indéfiniment à l’action destructrice de l’atmosphère.

Il y a eu de nombreuses hypothèses concernant cette conservation des corps dans les tombes de Venzone. Certains l’ont attribué à la présence de sels de nitre, d’alumine ou de chaux, mais ces sels n’existent pas dans les tombes. De nouvelles recherches ont prouvé que la momification n’est pas due à une action chimique, mais à un processus biologique.”

momies de Venzone

Momie trouvée dans la chapelle du cimetière romain près de la cathédrale Sant’Andrea Apostolo à Venzone. Crédit image : Wikipedia

Les scientifiques modernes ont pu imputer la responsabilité de cette momification à Hyphe. Le champignon parasite microscopique le fait probablement en déshydratant rapidement les corps avant qu’ils puissent commencer à se décomposer. L’Hyphe a été découvert dans plusieurs parties des corps et il recouvrait également les cercueils en bois. Le champignon pousse dans les tombes de la cathédrale et parvient à déshydrater un corps en un an et à rendre la peau dure comme du cuir.

Cependant, il y a encore quelques doutes sur le fait que le parasite Hyphe soit la vraie cause. Certains scientifiques affirment que le calcaire présent dans la terre environnante pourrait en être le coupable.

La pratique consistant à enterrer les morts dans les églises a été interdite par la suite, ce qui a empêché d’observer davantage le processus naturel. Bien qu’un certain nombre de théories aient été proposées quant à la cause de la préservation des momies, il n’y a toujours pas d’opinion concluante quant à ce qui a arrêté exactement le processus de décomposition et les momies de Venzone restent un mystère ancien non résolu.

Source : Ancient Pages – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *