Les Vikings brassaient la bière avec des pierres chauffées, une vieille tradition populaire en Allemagne, Finlande et les Pays baltes

Les pierres exposées à une forte chaleur sont souvent trouvées sur les vieilles fermes et elles proviennent de l’âge Viking et même plus tôt.

Il y a longtemps, les Vikings et leurs descendants brassaient de la bière en jetant des pierres chaudes dans des bouilloires en bois.

Les Vikings

Une fouille à Hofstad sur Hitra, où les archéologues ont trouvé une épaisse couche de pierres à brasser. Photo : Geir Grønnesby, NTNU Science Museum.

L’Angleterre, la Finlande et les Pays baltes ont également signalé des cas de brassage avec des pierres chauffées. C’est une tradition qui se perpétue en Allemagne, où il est encore possible aujourd’hui d’acheter de la “bière de pierre”.

“La plupart des informations archéologiques que nous possédons sur l’âge des viking proviennent de tombes, et la plupart des informations archéologiques sur le Moyen Âge proviennent de fouilles dans les villes”, a dit Geir Grønnesby, chercheur au Département d’archéologie et d’histoire culturelle au NTNU Science Museum.

C’est un problème parce que “la plupart des gens vivaient à la campagne”.

L’archéologue Geir Grønnesby possède un seau de bâtonnets de bière utilisés pour faire de la bière. Photo : Nancy Bazilchuk, NTNU.

En fouillant dans de vieilles fermes norvégiennes, on a découvert des pierres de l’an 600.

L’un des premiers à avoir écrit à leur sujet fut le sociologue révolutionnaire Eilert Sundt, qui inscrivit une réunion dans une ferme Hedmark en 1851. Sundt a écrit qu’il a vu un fermier près d’un tas de petites pierres étranges. En fait, Sundt visita de nombreuses fermes et trouva des tas de pierres brûlées ou craquées. Chaque fois qu’il posait la question, la réponse était la même : elles venaient du brassage.

Les Vikings

De nos jours, les pierres sont chauffées dans des paniers de fer et dans l’antiquité, les pierres chauffées étaient extraites plusieurs fois du feu.

Les roches étaient chauffées jusqu’à ce qu’elles soient “chaudes et brillantes”, puis mises dans une cuve en bois pour chauffer le contenu.

La tradition de brasser la bière avec des pierres chauffées est très ancienne. Elle était répandue parmi les Vikings (et même plus tôt avant l’âge Viking).

“La consommation de bière était un élément important des institutions sociales et religieuses”, a expliqué M. Grønnesby.

De 900 à 1300 après J.-C., le Gulating, une assemblée parlementaire norvégienne, régit même les plus petits détails de la bière brassée et bue à cette époque.

Les lois de Gulating exigeaient que trois fermiers travaillent ensemble pour brasser la bière, ce qui devait être béni. Un individu qui n’a pas brassé de bière pendant trois années consécutives devait donner la moitié de sa ferme à l’évêque et l’autre moitié au roi, puis quitter le pays. Seules les très petites exploitations étaient exemptées de cette réglementation stricte.

Ce qui est tout aussi intéressant, c’est quand les pierres à brasser disparaissent des couches culturelles ; vers 1500, à l’époque de la Réforme.

“C’est peut-être une étrange coïncidence”, dit Grønnesby. “Ça pourrait être la religion. Ou peut-être que les navires en fer étaient plus largement disponibles.”

Histoire originale – ici. (Anglais)

Source : Ancient Pages

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *