Un test ADN démontre que les femmes étaient des guerrières Vikings redoutables (Vidéo)

guerrières Vikings

Oubliez tout ce que vous pensez savoir sur les guerriers durs à cuire connus sous le nom de Vikings. Selon de nouvelles découvertes déterrées dans une tombe datant de l’ère Viking du Xe siècle, en Suède, certains des premiers guerriers vikings étaient des femmes.

Les chercheurs des universités de Stockholm et d’Uppsala ont publié leurs découvertes basées sur les vestiges d’une femme guerrière décorée dans l’American Journal of Anthropology. Une analyse de l’ADN du squelette a confirmé que l’individu était une femme, d’environ trente ans ou un peu plus âgée.

History rapporte que plusieurs armes ont été enterrées avec la femme, y compris une épée, des flèches capables de percer une armure, un couteau de combat, une lance, une hache et deux boucliers. De plus, deux chevaux et un ensemble complet de pièces de jeu et une planche de jeu ont été trouvés à côté de la tombe. Les armes, particulièrement, suggèrent que la personne était un combattant de haut rang connaissant bien les stratégies et les tactiques de guerre.

La découverte concorde avec les traditions scandinaves et la poésie du Moyen Age sur les guerrières féroces. Jusqu’à présent, cependant, il y avait peu de preuves pour soutenir les histoires. Enfin, les femmes ont retrouvé leur statut de chefs redoutables et estimés. Le professeur Mattias Jakobsson a déclaré dans un rapport de l’université d’Uppsala : “C’est la première confirmation formelle et génétique d’une guerrière Viking femme.”

La tombe de la guerrière Viking a été découverte à la fin du XIXe siècle par l’archéologue suédois Hjalmar Stople. Au début, elle ressemblait à n’importe quelle autre tombe trouvée dans la ville suédoise de Birka ; un centre commercial pour les Vikings de retour dans la journée. Ce n’est qu’après que l’ostéologue de l’université de Stockholm, Anna Kjellström, a examiné le squelette et déterminé qu’elle était une femme. Après avoir prélevé un échantillon d’ADN d’une dent et d’un bras du squelette (ne révélant pas de chromosomes Y), sa théorie s’est révélée exacte.

https://www.facebook.com/NowThisNews/videos/1589303927826392/

Il est désormais scientifiquement établi que les femmes «pouvaient être membres à part entière des sphères dominées par les hommes», à l’époque des Vikings. Dans un communiqué de presse, Charlotte Hedenstierna-Jonson, responsable de l’étude révolutionnaire, a déclaré : “Ce que nous avons étudié n’était pas une Valkyrie issue des sagas, mais un chef militaire de la vie réelle, qui se trouve être une femme.”

Source : TruthTheory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *