Une IA a simulé 100 000 coupes du monde et découvert qui pourrait gagner cette année

gagner cette année

La Coupe du monde de football, c’est parti ! Si les fans spéculent sur l’équipe qui pourrait sortir victorieuse en Russie, un modèle d’intelligence artificielle basé sur 100 000 simulations a de son côté déjà prévu qui a le plus de chances de remporter la victoire cette année.

En utilisant une base de données de statistiques des tournois précédents et trois méthodes d’IA différentes pour analyser les chiffres, l’équipe internationale de chercheurs derrière ces milliers de simulations pense que l’Espagne devrait sortir victorieuse. Signalons au passage que ces travaux n’ont forcément pas pris en compte le limogeage du sélectionneur espagnol à deux jours de leur premier match contre le Portugal. Notons tout de même que selon ces simulations, l’Allemagne devrait battre l’Espagne sur un match unique, mais que l’équipe allemande est susceptible de faire face à des adversaires plus difficiles au cours de la compétition.

L’équipe de recherche était composée d’universitaires de la Technische Universitat de Dortmund et de l’Université technique de Munich, en Allemagne, ainsi que de chercheurs de l’Université de Gand, en Belgique. Ils ont utilisé trois techniques pour traiter les statistiques : la régression de Poisson (interpréter et peser de nombreuses variables différentes), la méthode de classement (évaluer la force actuelle de chaque équipe) et l’approche dite de « la forêt d’arbres décisionnels », particulièrement adaptée pour une Coupe du monde. Prenant en compte ces données, l’idée est de proposer différents scénarios et leurs conséquences – et ce des dizaines de milliers de fois.

Sur les 100 000 simulations effectuées sur la base de ces modèles, l’Espagne a émergé en tête avec 17,8 % de chances de gagner. L’Allemagne est deuxième avec 17,1 %, le Brésil avec 12,3 %, la France avec 11,2 % et la Belgique avec 10,4 %. L’Arabie Saoudite, quant à elle, a 0 % de chances d’atteindre la finale (toutes nos excuses à ceux qui supportent l’équipe, mais entre nous, vous avez vu le match d’ouverture, non ?).

gagner cette année

Cependant, tout le monde n’est pas d’accord avec cette évaluation. Le cabinet financier Goldman Sachs a formé ses propres moteurs d’apprentissage sur la Coupe du monde en Russie, et estime que le Brésil devrait sortir victorieux. Dans la soirée du 15 juillet, nous saurons lesquelles de ces simulations avaient vu juste. L’étude n’a pas encore fait l’objet d’un examen par les pairs, mais elle est disponible sur le serveur de pré-impression d’arXiv.org. Ah, et allez la France !

Source : SciencePost

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *