Sur Mars, le rover Opportunity est menacé par une tempête de poussière

rover Opportunity

Le vaillant rover Opportunity est pris dans une tempête de poussière sur Mars. La Nasa a reçu une transmission le 10 juin 2018, et espère que le robot survivra à l’opacité et aux changements de température.

Le rover Opportunity, envoyé dans l’espace par la Nasa en 2003, a démontré sa robustesse. À l’origine, l’astromobile envoyé dans le cadre de la mission Mars Exploration Rover ne devait passer que 90 sols — les jours solaires martiens — sur la planète rouge. Il s’y trouve toujours ; néanmoins, la longévité du rover semble désormais menacée.

Le robot est en effet pris dans une tempête de poussière, a fait savoir la Nasa le 10 juin 2018. L’agence spatiale américaine a précisé que ses ingénieurs ont reçu une transmission du rover le jour même, constituant « un signe positif malgré l’aggravation de la tempête de poussière ».

UN SIGNAL POSITIF AU MILIEU DE LA TEMPÊTE

Les informations récupérées par la Nasa « permettent aux ingénieurs de savoir que le robot dispose encore de suffisamment de batterie pour communiquer avec les contrôleurs sols du Jet Propulsion Laboratory de la Nasa à Pasadena, en Californie », selon les explications de l’agence. Aux dernières nouvelles, les opérations scientifiques sont suspendues.

Opportunity est équipé de panneaux solaires pour fonctionner : une tempête de poussière risque ainsi d’avoir un impact négatif sur le niveau de puissance du robot, et sur ses batteries.

rover Opportunity

En bleu, la localisation d’Opportunity sur Mars. NASA/JPL-Caltech/MSSS

La Nasa a accueilli la transmission du 10 juin comme « une très bonne nouvelle », car la tempête observée sur Mars s’était intensifiée dans les jours précédents. Elle a assombri la Vallée de la Persévérance, où se trouve Opportunity ; l’opacité de la tempête (c’est-à-dire le voile de poussière qu’elle dégage, et qui empêche la lumière du soleil de passer) est plus importante que lors d’une autre tempête survenue en 2008, à laquelle le rover a résisté.

UNE TEMPÊTE TRÈS OPAQUE

« La tempête précédente avait un niveau d’opacité, ou tau, au dessus de 5,5 ; cette nouvelle tempête avait un tau estimé à 10,8 dimanche matin », précise la Nasa. L’équipe responsable d’Opportunity a demandé qu’une communication supplémentaire soit établie avec le rover, par l’intermédiaire du Deep Space Network, le réseau de stations d’émission et réception (par antennes paraboliques) de la Nasa.

Les dernières observations indiquent que le robot a atteint une température d’environ 29 degrés Celsius. La Nasa explique que l’un des avantages de ces tempêtes de poussière est de limiter les changements de températures extrêmes à la surface de Mars.

Les ingénieurs vont maintenant devoir surveiller si le robot parvient à conserver ses radiateurs en état de fonctionnement, car ils sont essentiels à son maintien.

Source : Numerama

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *