Le Michigan autorise Nestlé à monopoliser l’approvisionnement en eau pour seulement 200 dollars par an

Nestlé vient d’obtenir un permis d’utilisation de l’eau lui permettant d’extraire 1 5000 litres d’eau souterraine par minute.

Le permis a été accordé par le Michigan Department of Environmental Quality (MDEQ) et l’eau prélevée par Nestlé sera embouteillée et vendue à White Pine Springs au Michigan. L’approbation vient malgré le désaccord presque unanime des résidents locaux. Une pétition de Sum Of Us a recueilli 376 241 signatures de citoyens outragés, indiquant clairement qu’ils n’approuvent pas la monopolisation.

Le nouveau permis a autorisé Nestlé à porter sa limite initiale de 900 litres par minute à 1 500, ce qui correspond à 380 millions de litres par an. L’entente initiale était une somme dérisoire de 200 $ par année. Les frais ne changeront pas pour le nouveau permis.

La sénatrice Rebekah Warren a déclaré à Detroit Free Press : “Les habitants du Michigan savent qu’aucune entreprise privée ne devrait pouvoir générer des profits en exploitant les précieuses ressources naturelles de notre État, c’est pourquoi un nombre sans précédent de personnes ont pris la parole pour s’opposer à ce permis”, a-t-elle poursuivi. “Sur les 81 862 commentaires déposés par le peuple de notre État, seuls 75 d’entre eux étaient en faveur du permis.”

Heidi Grether, directrice du Michigan Department of Environmental Quality, a défendu la décision en déclarant :

“Nous espérons que les résidents, qu’ils soient d’accord ou non avec la décision d’autorisation de Nestlé, reconnaîtront et respecteront le travail que le personnel du MDEQ a fait pour appliquer la loi de manière approfondie et consciencieuse lors de l’examen du permis.

En toute transparence, la majorité des commentaires reçus du public s’opposaient au permis, mais la plupart d’entre eux concernaient des questions d’intérêt public qui ne font pas et ne devraient pas faire partie d’une décision d’autorisation administrative. Nous ne pouvons pas fonder nos décisions sur l’opinion publique parce que notre ministère est tenu de respecter la règle de droit lorsqu’il prend des décisions.

La Michigan League of Conservation Voters a contesté la décision du MDEQ :

“Malheureusement, le DEQ a choisi de donner le feu vert à Nestlé pour continuer à pomper notre eau, en accrochant une pancarte ‘À vendre’ sur les ressources en eau du Michigan à un moment où les communautés de tout l’État n’ont pas accès à l’eau potable à un prix abordable et en toute sécurité.”

Si vous n’êtes pas d’accord avec cette décision, vous pouvez ajouter votre voix à la pétition ici et partager cet article.

Source : TruthTheory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *