Paradise Papers : Plus de 13 millions de documents exposent d’importantes sociétés telles que Nike et Apple dans les paradis fiscaux à l’étranger

Paradise Papers

Une nouvelle enquête majeure sur les empires offshore britanniques a révélé quelques-unes des plus grandes sociétés, des personnalités mondiales et des chefs d’État. Une fuite importante de plus de 13 millions de documents est venue d’Appleby, une société offshore de premier plan, ainsi que du fournisseur de services d’entreprise Estera. Les documents contiennent des détails sur la façon dont les sociétés les plus riches protègent leurs richesses dans des paradis fiscaux secrets.

Les fichiers ont été obtenus par le journal allemand Süddeutsche Zeitung et partagés par l’International Consortium of Investigative Journalists. Le projet a été appelé Paradise Papers et a dévoilé des informations choquantes :

La reine

Des millions de livres provenant du domaine privé de la Reine ont été investis dans un fonds des îles Caïmanes ; et une partie de son argent a été versé à BrightHouse, un détaillant de location en propre accusé d’exploiter les familles pauvres et les personnes vulnérables.

Le Cabinet de Donald Trump

D’importantes transactions à l’étranger par les membres du cabinet, les conseillers et les donateurs de Donald Trump, y compris des paiements substantiels d’une société détenue en copropriété par le gendre de Vladimir Poutine au groupe maritime du secrétaire américain au commerce, Wilbur Ross.

Twitter et Facebook

Bien que Twitter et Facebook n’aient pas été directement impliqués dans les «Paradise Papers», ils ont reçu des centaines de millions de dollars d’investissements qui remontent aux institutions financières publiques russes.

Le lien avec le Kremlin a aidé à financer des achats de participations importantes dans Twitter et a été impliqué dans l’activité offshore. En outre, une filiale financière de la société d’énergie Gazprom a également financé une société offshore. Cette entité a investi dans une société affiliée à Milner qui détenait environ 1 milliard de dollars d’actions Facebook.

Everton FC

Panorama BBC a étudié les enjeux de l’achat de l’Everton FC en février 2016. Farhad Moshiri est le plus grand actionnaire d’Everton et a nié avoir reçu des millions de livres du directeur d’Arsenal, Alisher Usmanov, pour racheter le club du Merseyside. Les réseaux offshore complexes suggèrent que les deux milliardaires ont enfreint les règles de propriété de la Premier League.

Les dossiers ont également révélé l’évasion fiscale agressive par les sociétés multinationales, y compris Nike et Apple. Ainsi que les milliards de remboursements d’impôt par l’île de Man et de Malte aux propriétaires de jets privés et de yachts de luxe.

Reportage : The Tax Free Tour – Comment les sociétés évitent l’impôt : (vostfr)

Source : TruthTheory

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *