Qu’est-ce que ça fait d’être mort ? Un patient «décédé» dit qu’il n’y a rien après la mort

rien après la mort

“C’est vide, tout noir. Il n’y a pas de pensées, pas de conscience, rien.” Voici le point de vue d’un homme (décédé deux fois à l’hôpital) sur la vie après la mort.

Un utilisateur de Reddit a raconté au site de média social ce que c’est d’être mort.

L’homme sous le pseudonyme r00tdude a été cliniquement mort et ressuscité… deux fois.

Sa première «mort» est venue à la suite d’un accident de moto où il est mort pendant deux minutes et il a écrit sur Reddit : “Pas de pouls, pas de respiration et pas de conscience.”

La deuxième fois, il a dit : “J’étais dans une douleur agonisante après la chirurgie donc j’ai reçu des tas d’antalgiques. La douleur, couplée avec une quantité immense d’antalgiques, a fait que mon pouls est descendu autour de 10bpm et mon système respiratoire s’est arrêté.”

Sur l’expérience d’être mort, il a écrit de façon effrayante : “C’était tout simplement le vide noir. Pas de pensées, pas de conscience, rien.”

rien après la mort

Y a-t-il une vie après la mort ? L’homme a parlé d’un espace vide quand il était “mort”

“Les deux fois, je n’étais simplement « pas là ». C’était juste tout noir. Je le décrirais comme lorsque vous faites une sieste. Une courte sieste sans rêve, vous vous réveillez et vous sentez comme si vous aviez dormi longtemps, alors qu’en réalité cela ne fait qu’un petit quart d’heure. La seule raison pour laquelle je le sais est parce que les médecins ont été obligés de partager l’information avec moi.”

Cependant, il a été interrogé sur le fait de savoir si c’était «juste noir» ou s’il a connu un trou de mémoire.

rien après la mort

Il a décrit la mort comme “un vide sans rêve”

Mais il a répondu avec certitude : “Ce n’était certainement pas un simple “trou de mémoire”. Tout comme une sieste sans rêve, seulement vous ne vous réveillez pas en sentez que le temps est juste allez de l’avant. Vous savez que vous avez dormi pendant un certain temps. En même temps, vous ne pouvez pas vraiment vous souvenir de l’expérience de quoi que ce soit, à moins d’avoir un rêve. Donc oui et non. J’ai vécu quelque chose, et ce quelque chose était rien.”

Il fait valoir que les gens qui parlent des expériences de mort où ils peuvent rencontrer une puissance plus élevée sont encore conscients d’une certaine façon.

R00tdude a écrit : “Je pense que, dans leur cas, leurs esprits étaient encore actifs. Ce qu’ils ont vécu était juste une sorte de rêve.”

«J’ai toujours été un athée, mais j’ai toujours eu une partie de moi qui espérait qu’il y avait un Dieu, un paradis ou quelque chose de plus que nous. Je veux dire, qui ne voudrait pas qu’il y ait un paradis ? Je suis toujours athée et maintenant je sais qu’il n’y a pas une telle chose comme Dieu ou le paradis. Du moins pas pour moi. Mon raisonnement est qu’aucun dieu ne mettrait une personne et sa famille au travers d’une telle expérience. La mort est la mort. Une fois que vous êtes mort, c’est terminé.”

L’histoire de l’homme arrive à une période où la croyance dans la vie après la mort a augmenté, en dépit des niveaux croissants de l’athéisme.

Les chercheurs ont constaté que le nombre d’athées aux États-Unis est à un niveau record, doublant presque entre 1984 et 2014 à 22%. Mais dans une période similaire, entre 1972 et 2014, la croyance dans l’au-delà est passée de 73 à 80%.

L’étude, menée par l’université d’État de San Diego, a interrogé près de 59.000 personnes et a constaté que les femmes étaient plus susceptibles de croire au paradis que les hommes et les personnes ayant un niveau d’éducation plus élevé étaient moins susceptibles d’être religieux.

Jean Twenge, professeur de psychologie à l’université, a déclaré : “Il était intéressant de noter que moins de personnes ont participé à la religion, mais plus croyaient en un au-delà. Cela pourrait faire partie d’une mentalité de sentiment d’ayant droit, en pensant que vous pouvez obtenir quelque chose pour rien.”

Une étude distincte à la Case Western Reserve University, dans l’Ohio, a trouvé que les athées ont une intelligence plus analytique que les personnes religieuses, mais avait moins d’intelligence émotionnelle et moins d’empathie.

Source : Daily Express

3 Commentaires

  1. yvon

    Et il a pu faire une auto analyse ?
    J’ai eu le même cas que lui ,mais pas du tout le même “ressenti”

  2. Anonyme

    Quel ressenti expliques ?

  3. Roland le preux

    Nous vivons enfermé dans la quatrième dimension,Celle qui permet aux trois autres d’exister(longueur, largeur hauteur donc volume etc)celle qui permet à toute chose d’exister. lorsque l’on meurt, il n’ y a plus rien c’est le néant,quelque chose d’impossible à définir puisque nous ne savons pas ce que c’est.Ou peut être c’est ce qu’il y avait avant le “bigbang”.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *