Un ancien fonctionnaire du Pentagone, chef d’un programme de recherche secret sur les OVNIs, a déclaré : “Nous ne sommes peut-être pas seuls”

L’ère de la divulgation des OVNIs a commencé il y a longtemps.

Pendant des années, d’anciens astronautes, des militaires et des représentants du gouvernement ont parlé de la vie extraterrestre et de l’existence des OVNIs.

Les meilleures citations concernant les OVNIs viennent de George Carlin, qui a écrit :

“À mon avis, il y a autant de preuves pour l’existence des OVNIs qu’il y en a pour l’existence de Dieu. Probablement beaucoup plus. Au moins, dans le cas des OVNIs, il y a eu d’innombrables enregistrements photos et vidéos et soit dit en passant, des observations inexpliquées de partout dans le monde, ainsi que des preuves radar documentées vues par des opérateurs de radars militaires et civils expérimentés.”

programme de recherche secret

M. Carlin a probablement expliqué le phénomène des OVNI comme personne d’autre. Et la meilleure partie, c’est ce qui suit.

Edgar Mitchell, un ancien astronaute et membre de la NASA, a dit : “Il se trouve que j’ai le privilège de participer au fait que nous avons été visités sur cette planète et que le phénomène des OVNIs est bien réel.”

Récemment, le New York Times a publié une interview où l’équipage de deux McDonnell Douglas F/A-18 Hornet de la marine américaine a raconté un étrange chapitre qui s’est produit en 2004. Au milieu d’une mission d’entraînement de routine, on leur a ordonné d’intercepter un OVNI. Selon les pilotes, l’OVNI avait une apparence blanchâtre rappelant de la mousse ou de l’eau bouillante ; de plus, il accélérait d’une façon inconnue.

Fait intéressant, des descriptions similaires de soucoupes volantes peuvent être trouvées tout autour de nous si nous avons le temps de les chercher. Donald Slayton, ancien astronaute de Mercury raconte sa rencontre :

“Je testais un chasseur P-51 à Minneapolis quand j’ai repéré cet objet. Je me trouvais à environ 10 000 pieds d’altitude par un bel après-midi ensoleillé et lumineux. Je pensais que l’objet était un cerf-volant, puis j’ai réalisé qu’aucun cerf-volant ne volerait aussi haut. À mesure que je m’approchais, il ressemblait à un ballon météorologique, gris et d’environ trois pieds de diamètre. Mais dès que je suis arrivé derrière cette foutue chose, ça ne ressemblait plus à un ballon. On aurait dit une soucoupe, un disque. À peu près au même moment, je me suis rendu compte qu’il s’éloignait soudainement de moi ; et j’étais là, à environ 500 km/h. Je l’ai suivi un peu, et tout d’un coup, ce foutu truc est parti. Il a pris un virage en montée de 45 degrés et a accéléré, puis il a disparu.”

Certains astronautes, d’anciens astronautes, ont même témoigné sous serment en parlant d’extraterrestres :

“Je crois que ces véhicules extraterrestres et leurs équipages visitent cette planète depuis d’autres planètes… La plupart des astronautes étaient réticents à discuter des OVNIs.” Le major Gordon Cooper, astronaute, témoignant sous serment devant les Nations Unies.

Comme vous pouvez le voir, de nombreuses preuves à l’appui de la théorie selon laquelle les OVNIs sont réels ont été présentées au fil des ans.

La dernière “révélation” provient de l’homme qui était responsable du Programme avancé d’identification des menaces aérospatiales, Luis Elizondo, qui a enquêté sur les rapports d’affrontements avec des aéronefs non identifiés.

Tout en travaillant avec l’AATIP, Elizondo affirme que certains rapports contiennent des détails sur des avions qui auraient montré des capacités hors du monde en termes de vitesse et de manœuvres.

C’est pourquoi, sur la base des nombreux rapports qu’il a lus lors de ses rencontres avec les avions, M. Elizondo déplore que “nous ne sommes peut-être pas seuls”.

Dans une entrevue avec CNN, M. Elizondo s’est joint à une longue liste de personnes qui se sont manifestées en parlant de la vie extraterrestre.

“Je crois personnellement qu’il y a des preuves convaincantes que nous ne sommes peut-être pas seuls. Ces appareils (nous les appellerons aéronefs) présentent des caractéristiques qui, à notre connaissance, ne figurent pas actuellement dans l’inventaire américain ni dans aucun inventaire étranger. Des choses qui n’ont pas de services de vol évidents, aucune forme évidente de propulsion, et des manœuvres qui incluent une maniabilité extrême au-delà, je dirais, des forces G saines d’un humain ou de tout ce qui est biologique.”

Source : Ancient Code

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *