Comment un Ovni aurait surclassé des MiGs russes dans le ciel de Yougoslavie

MiGs russes

Les extraterrestres existent-ils ou pas ? C’est une des questions qui occupent quotidiennement l’esprit des scientifiques du monde entier. Zvonimir Jurjevic, ancien chef de l’armée de l’air et de la défense aérienne de Yougoslavie, a révélé à Sputnik des informations exclusives qui pourraient finalement permettre de percer ce mystère.

En 1975, une rencontre peu commune aurait eu lieu au-dessus du territoire de la Yougoslavie, dans la région des Balkans, entre des avions de fabrication soviétique MiG et… un Ovni. Plus important encore, ces appareils de chasse très rapides auraient fait la course avec l’objet volant, mais ce dernier les aurait rapidement laissés loin derrière, a fait savoir à Sputnik, Zvonimir Jurjevic, ancien chef de l’armée de l’air et de la défense aérienne de Yougoslavie.

Selon lui, le tout premier rendez-vous entre les pilotes des avions yougoslaves et un Ovni a eu lieu lors d’un vol nocturne en janvier 1975.

«L’objet ressemblait à une sphère lumineuse, bien visible, qui était, peut-être, environ dix fois plus brillante que l’étoile la plus scintillante à ce moment-là. Sa couleur variait sans cesse: blanche, jaune, rouge clair, orange, de nouveau blanche, etc. Il est arrivé de nul part, très soudainement. Il a délibérément attiré l’attention sur lui-même.»

Ces rencontres du troisième type se sont alors multipliées. Et, chaque fois, l’objet non identifié faisait son apparition 50 minutes après que les appareils avaient décollé.

Selon M.Jurjevic, une fois, lui et d’autres pilotes ont reçu l’ordre de faire décoller quatre avions tout en gardant le silence radio. Il fallait en effet s’assurer qu’il ne s’agissait pas d’espions d’États étrangers et qu’il n’y avait pas de fuite sur les plans de vol.

Même cette fois-là, l’objet sphérique est apparu. Et cela malgré le fait que le radar installé sur l’île de Prevlaka ne l’avait pas détecté. Pourtant, il a finalement été capté par les radars à l’arrivée de deux MiGs russes, qui se sont lancés à sa poursuite mais… Hélas ! Le rattraper était un objectif irréalisable.

D’après l’interlocuteur de Sputnik, la nature de cet objet n’a jamais été déterminée. La dernière fois que les militaires yougoslaves l’ont vu, c’était le 12 février 1975.

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *