Sommes-nous les extraterrestres et est-ce que d’autres vont nous découvrir ?

sommes_nous-aliens

Les chasseurs d’extraterrestres ne parviennent pas à trouver une nouvelle vie car elle n’a pas encore évolué, et ils pensent que nous devrions attendre que les extraterrestres nous trouvent.

Les chercheurs scientifiques Peter Behroozi et Molly Peeples, qui travaillent au Space Telescope Science Institute (STScI) de Baltimore dans le Maryland, ont suggéré que des planètes comme la Terre sont “laissées” pour le développement.

Les scientifiques ont examiné les données des télescopes spatiaux Kepler et Hubble pour estimer la position de la Terre sur la chronologie de l’évolution des mondes habitables.

Bien que la formation d’étoiles a ralenti à travers l’univers, et que la quantité de gaz nécessaire pour former de nouvelles étoiles dans notre galaxie de la Voie Lactée est épuisé, il y en a encore suffisamment là-haut.

Les deux ont calculé que seulement 8% de mondes potentiellement porteurs de vie s’étaient formés en même temps ou avant la Terre, ce qui signifie qu’il reste encore 92% de mondes pouvant se développer.

sommes-nous-aliens-terre

La Terre est peut-être l’une des planètes les plus avancées

Sommes-nous-seuls

Sommes-nous seuls ? Les scientifiques pensent que c’est actuellement possible

L’étude théorique publié dans Monthly Notices of the Royal Astronomical Society a conclu, après tout, qu’il est tout à fait possible que “nous sommes seuls”, pour le moment.

Le duo a découvert qu’à l’extérieur de la Voie lactée la plupart des autres galaxies ont assez d’éléments pour la création d’étoiles et de nouveaux systèmes solaires pour continuer à se former pendant une période de temps extrêmement longue même en termes cosmiques.

sommes-nous-seuls-évolution

Certains êtres doivent peut-être encore évoluer

M. Behroozi a déclaré: «Notre motivation principale a été de comprendre la place de la Terre dans le contexte du reste de l’univers. Par rapport à toutes les planètes qui se formeront dans l’univers, la Terre est en fait assez jeune”.

Mme Peeples a ajouté : “Il y a suffisamment de matière restante (depuis le Big Bang) pour produire encore plus de planètes à l’avenir, dans la Voie lactée et au-delà”.

Source : Daily Express

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *