Un célèbre pasteur déclare que Trump a l’approbation de Dieu pour commencer la guerre nucléaire

Les commentaires du conseiller spirituel présidentiel suscitent la condamnation parmi “le feu et la fureur” des menaces contre la Corée du Nord.

Après que le président Donald Trump a menacé la Corée du Nord avec “le feu et la fureur” mardi, beaucoup ont commencé à s’inquiéter de la perspective d’une guerre nucléaire.

Mais ce n’est pas le cas pour Robert Jeffress, célèbre pasteur du Texas.

À la suite des remarques du président, Jeffress, qui est aussi l’un des conseillers évangéliques de Trump, a publié une déclaration annonçant que “Dieu a donné à Trump l’autorisation d’éliminer Kim Jong-un”, le chef de la Corée du Nord.

Jeffress a ajouté qu’il était “rassuré de voir que notre président ne tolérera aucune menace contre le peuple américain”.

“Lorsque le président Trump dessine une ligne rouge, il ne l’efface pas, ne la déplace pas ou ne l’éloigne pas”, a conclu Jeffress. “Merci à Dieu pour ce président qui s’occupe sérieusement de protéger notre pays.”

Le Washington Post note que Jeffress est devenu convaincu que Trump deviendrait le président après avoir «partagé les cheeseburgers de Wendy» avec lui dans l’Iowa. Jeffress a déclaré qu’il croit que Dieu a choisi Trump pour faire le bon travail, et il a invoqué à plusieurs reprises l’autorité religieuse pour justifier les choix politiques de Trump, y compris le mur proposé le long de la frontière entre les États-Unis et le Mexique.

Les commentaires de Jeffress en Corée du Nord ont provoqué un tollé sur les médias sociaux.

“Les Augustins ne sont pas connus pour être des gens très pacifiques, mais je conseillerais toujours à n’importe quel pasteur chrétien de réfléchir longtemps et en profondeur avant de tolérer la guerre nucléaire.”

– Elizabeth Bruenig (@ebruenig) 9 août 2017

“Les armes nucléaires sont immorales, illégales, anti-Dieu, anti-vie, anti-création, et n’ont pas le droit d’exister”, a déclaré Art Laffin, un militant du mouvement Catholic Worker.

Après avoir dénoncé les dépenses en armes nucléaires en tant que «vol direct des pauvres», Laffin a déclaré : «Si les États-Unis doivent vraiment ouvrir la voie au véritable désarmement, il faut d’abord se repentir des bombardements nucléaires d’Hiroshima et de Nagasaki. Ensuite, et alors, les États-Unis pourront légitimement demander à d’autres nations nucléaires de se désarmer.”

Source : TruthTheory

1 réponse

  1. albator dit :

    Le 1er commandement: aimer Dieu (qui est Amour et Lumière, par nature);
    Le 2ème commandement (qui est semblable au 1er): aimer son prochain comme soi-même.
    Pour le chrétien, tout réside dans ces deux commandements; appeler à tuer son prochain ne différencie plus un chrétien d’un autre individu car c’est le petit égo qui s’exprime.

    Je propose une troisième solution: Et si cette escalade technologique potentiellement meurtrière ne signifiait que le désir de la Corée du Nord de s’afficher en égal des autres puissances mondiales et ainsi, de devenir un partenaire respecté ?
    A bien considérer la question, ce pays ne fait qu’imiter l’expression barbare des détenteurs de l’arme nucléaire…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *