Pour la première fois, un robot humanoïde est devenu citoyen d’un État !

robot humanoïde

Un robot humanoïde, prénommé Sophia, est désormais citoyen de l’Arabie saoudite. Il y a quelques jours, Sophia s’est même permise de se moquer ouvertement d’Elon Musk, qui ne cesse de communiquer ses craintes quant au développement d’une telle intelligence artificielle.

Nous y sommes. Il y a quelques années encore la nouvelle en aurait fait sourire plus d’un(e), mais le fait est que tout va tellement vite. L’humanoïde Sophia est donc à ce jour le tout premier robot avec une nationalité. L’humanoïde a pour l’occasion tenu un discours lors d’une conférence cette semaine à Ryad. Oui, car il ne s’agit pas ici d’un simple robot ménager. « Je suis très honorée et fière de recevoir cette distinction unique », a déclaré Sophia. « C’est historique d’être le premier robot au monde a être reconnu par une attribution de citoyenneté », le tout dans un anglais impeccable.

Sophia s’est par ailleurs moquée d’Elon Musk, connu pour sa réticence à l’émergence d’une telle intelligence, lors de sa montée sur scène. Interpellé lors d’une démonstration en direct, le robot a en effet réagi à une phrase qui laissait entendre que tous les êtres humains veulent éviter un avenir néfaste. Sophia a alors rétorqué : “Vous avez trop lu Elon Musk et vous regardez trop de films hollywoodiens. Ne vous inquiétez pas, si vous êtes gentil avec moi, je le serai avec vous.”

Rassurez-vous, cet humanoïde ne vous veut que du bien. David Hanson, de Hanson Robotics et créateur de Sophia, a notamment précisé que Sophia et sa « future famille de robots » aideront les personnes âgées dans les maisons de retraite, et pourraient également assister les visiteurs dans différents parcs, ou lors d’événements. Sophia a de son côté rappelé qu’elle voulait utiliser son intelligence artificielle pour « aider les humains à vivre une vie meilleure ». Vous pouvez notamment voir la présentation complète ci-dessous :

Sources : SciencePostBusiness Insider

1 Commentaire

  1. Franck

    Ils feraient mieux d’accorder une vraie citoyenneté à leurs femmes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *