Un Russe construit une cabane dans les arbres de la propriété de ses voisins pendant qu’ils sont en vacances

Un retraité russe a récemment fait la une des journaux nationaux après avoir dépouillé deux grands pins sur la propriété de ses voisins de toutes leurs branches et les avoir utilisés comme supports pour une cabane en bois. Il n’a jamais demandé la permission de le faire, profitant plutôt du fait qu’ils étaient en vacances.

Irina Chukanova et sa famille vivent sur un petit terrain près de la ville de Nijni Taguil depuis 10 ans et n’ont jamais eu de problèmes avec leur voisin, Yuri Stepanov. Tout a changé ce printemps, lorsque le retraité a commencé à se plaindre des deux pins qui poussaient sur la propriété des Chukanova, prétendant que toutes les aiguilles et les cônes avaient fini sur ses terres et qu’il en avait assez d’avoir à nettoyer les dégâts. Il a demandé à plusieurs reprises à ses voisins d’abattre les arbres, mais ils étaient réticents à le faire et ont plutôt promis de trouver une solution à l’automne. Stepanov en a apparemment eu assez d’attendre et a décidé de prendre les choses en main.

Fin août, alors que ses voisins étaient en vacances, Yuri Stepanov s’est mis à dépouiller les deux pins de toutes leurs branches et de se construire une cabane en bois sur le dessus. Quand la famille Chukanova est rentrée chez elle après 10 jours, ils ont été choqués de voir leur voisin vivre sur leur propriété, même si techniquement, il n’était pas sur leurs terres, mais environ 18 mètres au-dessus.

Photo : 66.ru

“Quand nous sommes rentrés chez nous, nous avons été choqués par ce que nous avons vu. Nous avons essayé de lui parler et de lui expliquer que ce qu’il avait fait était illégal. Que ces arbres sont notre propriété, mais notre voisin s’est moqué de nous seulement avec ses réponses”, a dit Irina Chukanova à 66.ru. “D’après lui, la cabane est en l’air et n’a rien à voir avec notre propriété. Ce qui est drôle, c’est qu’il prétend que grâce à ce qu’il a construit, le coût de notre terre est maintenant 100 000 roubles plus élevé, et il nous demande en fait de payer 4 000 roubles, que nous lui devons apparemment pour les matériaux de construction.”

Outre le fait que la cabane a été construite illégalement sur la propriété de quelqu’un d’autre, elle a également été déclarée dangereuse, car elle pouvait s’effondrer à tout moment, malgré l’affirmation du constructeur qu’elle pouvait même résister à un ouragan. La famille Chukanova avait essayé de raisonner avec son voisin, mais en vain, et même les journalistes de 66.ru ont eu du mal à communiquer avec lui. Toutefois, le site Web russe a publié un document que Stepanov a remis à la police, comme explication de ses actions.

Dans ce document, le retraité affirme que c’est le mari de Irina qui lui a demandé de dépouiller les deux arbres de branches et de construire une plate-forme d’observation sur eux. Stepanov prétend qu’on lui avait promis 4 000 roubles pour son travail, mais juste avant de partir en vacances, ses voisins lui ont dit qu’ils avaient changé d’avis. Comme il était déjà prêt pour le projet, il a décidé d’aller de l’avant dès leur départ. Évidemment, Irina Chukanova nie cette version de l’histoire.

Photo : 66.ru

La police n’ayant pas voulu évacuer Yuri Stepanov sans ordonnance du tribunal, la famille Chukanova n’a eu d’autre choix que de porter plainte contre son voisin, la première audience ayant eu lieu le 4 septembre. Toutefois, cette date est passée et l’homme de 66 ans n’a été condamné qu’à une amende de 100 roubles. En fait, il a continué à vivre dans la cabane jusqu’à cette semaine, quand il a finalement commencé à la démolir, affirmant qu’il n’avait jamais eu l’intention de causer des problèmes et qu’il allait déménager la maison dans un bouleau voisin.

Yuri Stepanov est même allé jusqu’à dire qu’il voulait seulement que la cabane dans les arbres soit une belle surprise pour ses voisins de retour, mais cela n’a pas convaincu la famille Chukanova d’abandonner leur appel contre lui. Ils demandent actuellement 20.000 roubles à titre de remboursement pour les dommages causés à leurs biens.

Source : Oddity Central – Traduit par Anguille sous roche

Ce site Web utilise des cookies. En savoir plus