Le magnésium en doses correctes contrecarre la dépression


Le magnésium est déjà connu par plusieurs comme un formidable stimulant de la santé. Il contribue à un sommeil sain, aide à la digestion et à la constipation, soulage les douleurs musculaires et améliore même la santé cardiaque et les migraines. Mais voilà une nouvelle avancée : le magnésium à petites doses mène à un renversement étonnant de la dépression.

Qu’est-ce que le magnésium et pourquoi en avons-nous besoin ?

Le magnésium est l’un des éléments les plus importants du corps humain. C’est un micronutriment et un minéral qui est impliqué dans des milliers de processus biochimiques cruciaux pour le bon fonctionnement des systèmes cardiovasculaire, alimentaire, endocrinien et ostéo-articulaire, mais curieusement, il semble absolument indispensable pour réguler notre humeur et nos niveaux de bonheur.

Dans une étude de percée menée par des chercheurs à Robert Larner, M.D. College of Medicine du Vermont et publiée dans PLoS ONE, a révélé que seulement 248 mg de magnésium par jour conduit à une volte-face des symptômes de dépression chez les sujets à l’étude.

“De nouveaux résultats de recherche clinique montrent que le magnésium est efficace pour traiter les symptômes et qu’il est plus sûr et plus facile à porter au portefeuille que les médicaments d’ordonnance”, rapporte Science Daily.

Des monticules de recherche prouvant que nous avons besoin de magnésium pour combattre la dépression

Les recherches de ce genre sur le magnésium ne sont pas nouvelles, mais elles renforcent ce que les nutritionnistes, les entraîneurs en santé et même certains psychologues affirment depuis des décennies.

Une autre étude le mentionne au sujet du magnésium et de la dépression :

“Les troubles liés à l’anxiété sont les troubles affectifs les plus courants dans la population générale, avec une prévalence à vie de plus de 15 %. Le magnésium (Mg) est associé à l’anxiété subjective, ce qui conduit à la proposition que la supplémentation en Mg peut atténuer les symptômes d’anxiété.”

Et cette étude l’explique :

“Après ajustement pour tenir compte de tous les facteurs confondants potentiels, la force de l’association d’un très faible apport en magnésium avec la dépression était statistiquement significative (RR = 1,16; IC à 95 %, 1,06-1,30).”

Cette étude parle de la consommation quotidienne de 500 mg de magnésium :

“…des comprimés pendant environ 8 semaines chez des patients déprimés souffrant d’une carence en magnésium entraînent une amélioration de l’état dépressif et des niveaux de magnésium.”

Ainsi, bien que toutes les études ne s’entendent pas sur la quantité exacte de magnésium dont nous avons besoin chaque jour pour combattre la dépression, elles se répètent encore et encore dans des centaines d’études supplémentaires, les niveaux de magnésium appauvri contribuent à la dépression.

Pourquoi nous sommes tous déficients en magnésium

Sol appauvri

Pourquoi sommes-nous si nombreux à manquer de magnésium, mis à part le fait que de nombreux micronutriments et minéraux vitaux dont nous avons besoin ont été violés du sol par des pratiques agricoles industrielles, et en ajoutant des engrais chimiques toxiques non organiques et des herbicides au sol même qui doit cultiver nos aliments ?

Trop de sucre

Nous mangeons aussi trop de sucre. Est-ce une coïncidence ? L’industrie sucrière nous cache les effets du sucre depuis des décennies ; et l’un de ces effets est que le sucre ronge nos réserves de magnésium.

Le sucre raffiné entraîne le gaspillage de la plupart des vitamines et minéraux présents dans l’organisme, principalement les vitamines B, le potassium, le magnésium, le zinc et le manganèse. Le sucre augmente les niveaux de CO2 dans le sang, ce qui vous amène à aller aux réserves de bicarbonate qui le tamponnent, causant un appauvrissement des minéraux comme le magnésium.

Stress

Un autre coupable est le stress ; le stress physique et mental, avec son flux continu d’adrénaline, il épuise rapidement nos réserves de magnésium. L’adrénaline affecte le rythme cardiaque, la tension artérielle, la constriction vasculaire et la contraction musculaire ; des actions qui exigent toutes un apport régulier de magnésium pour une fonction lisse, et sans cela vous pouvez deviner ce qui se passe.

Nous avons également besoin de magnésium pour créer la sérotonine, une des “hormones heureuses” qui prévient la dépression. Le stress crée moins de sérotonine et la remplace par du cortisol et d’autres hormones de stress. Le stress et la dépression sont inextricablement liés. Sans assez de magnésium, nous n’avons aucune chance de combattre la dépression naturellement.

Désintoxication

Le magnésium est un puissant détoxifiant. Il élimine tous les métaux lourds, le glyphosate et d’autres herbicides de notre corps, ainsi que des milliers de toxines environnementales et métaboliques. Si nous devenons excessivement toxiques, en raison d’un manque de magnésium, il est plus probable que nous soyons déprimés car le cerveau souffre d’une inflammation qu’il ne peut surmonter.

Faut-il s’étonner que nous souffrions des maladies complémentaires suivantes, à part la dépression, toutes liées à une carence en magnésium ?

  • Troubles gastro-intestinaux : Diarrhée prolongée, maladie de Crohn, syndromes de malabsorption, maladie coeliaque, ablation chirurgicale d’une partie de l’intestin et inflammation intestinale due au rayonnement peuvent tous entraîner une déplétion en magnésium.
  • Troubles rénaux (perte de magnésium) : Le diabète sucré et l’utilisation à long terme de certains diurétiques (voir Interactions médicamenteuses) peuvent augmenter la perte urinaire de magnésium. Plusieurs autres médicaments peuvent également entraîner une perte rénale de magnésium.
  • Alcoolisme chronique : Un mauvais apport alimentaire, des problèmes gastro-intestinaux et une augmentation des pertes urinaires de magnésium peuvent tous contribuer à l’appauvrissement en magnésium, ce qui est fréquent chez les alcooliques.
  • Âge : Plusieurs études ont révélé que les personnes âgées consomment relativement peu de magnésium dans leur alimentation. L’absorption intestinale de magnésium tend à diminuer avec l’âge et l’excrétion urinaire de magnésium tend à augmenter avec l’âge ; ainsi, un apport alimentaire sous-optimal de magnésium peut augmenter le risque d’épuisement de magnésium chez les personnes âgées.

De quelle quantité de magnésium ai-je besoin et où puis-je l’obtenir ?

Quelle dose de magnésium faut-il prendre ? Les recommandations posologiques générales seraient de 6mg par jour et par kilo de poids de corps soit 360mg par jour jour pour une personne de 60 kg. Expérimentez avec un supplément et vous saurez exactement ce dont vous avez besoin.

Vous pouvez également consommer des sources naturelles de magnésium qui peuvent être trouvés dans les aliments comme :

  • Épinards
  • Betterave
  • Amandes
  • Yogourt grec
  • Haricots noirs
  • Avocat
  • Coriandre
  • Saumon
  • Graines de potiron
  • Yogourt ou kéfir
  • Figues
  • Chocolat Noir
  • Banane
  • Noix de cajou
  • Fromage de chèvre
  • Artichauts

En outre, le magnésium est la molécule centrale dans la chlorophylle : appelé la lampe de vie, donc tout aliment à base de plantes riches en chlorophylle devrait aider à stimuler le magnésium et le corps pour combattre la dépression, ainsi que des dizaines d’autres maladies.

Source : The Mind Unleashed


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *