Ce que cachent ces glaces vieilles de plus de 1,5 M d’années découvertes en Antarctique

glaces vieilles

Des scientifiques russes ont extrait des fonds de Antarctique des glaces dont l’âge dépasse tout ce qui avait été enregistré auparavant, étant supérieur à 1,5 millions d’années. Cette découverte pourra aider la science à pronostiquer le déroulement du réchauffement climatique et à retrouver des traces des cataclysmes du passé.

Des glaces âgées de plus de 1,5 millions d’années ont été extraites par des scientifiques russes en Antarctique à une profondeur de 3.731 kilomètres sur la base de Vostok, la station de recherche russe située sur la Terre de la Princesse-Élisabeth. Les températures en profondeur atteignent les —50ºC.

Des échantillons prélevés ont été envoyés à l’Institut de recherche sur l’Arctique et l’Antarctique. D’après les chercheurs, les résultats permettront de retrouver de nouvelles informations sur les changements climatiques sur la planète bleue.

«Nous n’avons pas pour l’instant de carotte [échantillon cylindrique de roche obtenue par carottage du sol, ndlr] pour la période plus ancienne et nous espérons que dès que nous allons les obtenir, cela nous permettra de mieux prédire l’avenir», a expliqué à la chaîne de télévision russe Zvezda, le chef de l’expédition russe en Antarctique, Alexandre Klepikov.

Comme l’indiquent les scientifiques, la découverte de cette glace devrait aider la science à pronostiquer le déroulement du réchauffement climatique et à retrouver des traces des cataclysmes du passé.

L’Antarctique est connue pour contenir la glace la plus ancienne sur Terre. Les scientifiques affirment que celle-ci recèle d’indices sur ce qu’a été la vie sur Terre sur des centaines de milliers voire même des millions d’années. Ces indices livrent des informations sur ce qui a pu déclencher des phénomènes tels que les âges glaciaires. Non perturbées par les schémas traditionnels du cycle climatique, les nombreuses couches de glace accumulées dans l’Antarctique permettent aux chercheurs de découvrir l’effervescence et le reflux des gaz à effet de serre depuis des milliers d’années.

Source : Sputnik

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *