Contrôle mental au laser : Des souris transformées en rongeurs tueurs

Contrôle mental

Des scientifiques ont transformé une souris inoffensive en une machine à tuer avec un simple interrupteur, en utilisant des lasers pour manipuler le cerveau du rongeur et déclencher son instinct prédateur.

Les souris, qui servent habituellement de proies pour les grands mammifères, sont devenues des prédateurs menaçants lorsque les chercheurs ont utilisé un laser pour activer deux ensembles de neurones dans l’amygdale : la région du cerveau impliquée dans les émotions, le comportement et la motivation.

L’étude, menée par Ivan de Araujo, un neurobiologiste à l’université de Yale, et publiée dans Cell, a cherché à savoir si l’amygdale contrôle réellement les comportements de chasse en utilisant un processus appelé optogénétique. Cela implique l’adaptation des neurones afin qu’ils puissent être activés par laser.

Deux ensembles de neurones dans l’amygdale ont été identifiés par l’équipe : un ensemble était responsable de la chasse tandis que l’autre ensemble était responsable du comportement de la morsure.

Lorsque le laser a été allumé, les chercheurs ont noté que les souris lancent une attaque sur n’importe quoi qui se trouvent autour d’elles, même des objets inanimés, et elles ont commencé à mordre férocement. Lorsque le laser a été éteint, la souris est revenue à son état normal.

«On allume le laser et elles sautent sur un objet, elles le maintiennent avec leurs pattes et mordent comme si elles essayaient de capturer une proie et de la tuer”, a dit de Araujo.

Des objets tels que des bâtons, des bouchons de bouteille et des jouets animés comme des insectes, ainsi que des insectes vivants, ont été utilisés dans les expériences.

Les scientifiques ont également noté que si un ensemble de neurones étaient bloqués, seul l’autre comportement était activé chez la souris.

Par exemple, quand ils ont lésé les neurones associés à mordre et à tuer, les animaux poursuivaient la proie mais ne pouvaient pas tuer. «Elles ne mordent pas dans ces cas précis», a déclaré de Araujo.

Le comportement mortel a suscité des analogies avec le monde zombie décrit dans la série télévisée «The Walking Dead». Araujo a dit, cependant, cela n’est juste que dans une certaine mesure. Les souris meurtrières n’attaquaient pas leurs congénères et agissaient de manière plus agressives quand elles avaient faim.

«Le système n’est pas seulement une agression généralisée. Il semble être lié à l’intérêt de l’animal pour obtenir de la nourriture », a-t-il dit.

D’autres recherches examineront la relation entre les deux ensembles de neurones et l’apport sensoriel dans l’amygdale pour établir ce qui déclenche le comportement prédateur.

“Nous avons maintenant une prise sur leurs identités anatomiques, donc nous espérons que nous pourront les manipuler encore plus précisément à l’avenir”, a déclaré de Araujo.

Source : RT

À voir aussi sur Anguille sous roche :

1 Commentaire

  1. Eli

    Plus que The Walking Dead ou les zombies sont des personnes mortes, la ressemblance est frappante avec le film “Kingsman : Services secrets” où des personnes sont manipulés via leur téléphone portable vers un déchaînement de violence, pas à des fins nutritionnelle par contre.

    Un film qui vaut la peine d’être vu par ailleurs, ne serait-ce que pour les scènes chaotiques liés à cet effet.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *