Des chercheurs viennent de trouver un moyen de transformer le CO2 en plastique avec une efficacité sans précédent

transformer le CO2

Les chercheurs ont mis au point des catalyseurs capables de transformer le dioxyde de carbone – la principale cause du réchauffement planétaire – en plastiques, tissus, résines et autres produits.

Les électrocatalyseurs sont les premiers matériaux, à part les enzymes, qui peuvent transformer le dioxyde de carbone et l’eau en blocs de carbone contenant un, deux, trois ou quatre atomes de carbone avec une efficacité supérieure à 99 %.

Deux de ces produits – le méthylglyoxal (C3) et le 2,3-furandiol (C4) – peuvent être utilisés comme précurseurs des plastiques, des adhésifs et des produits pharmaceutiques. Le formaldéhyde toxique pourrait être remplacé par le méthylglyoxal, qui est plus sûr.

transformer le CO2

(Karin Calvinho/Rutgers University-New Brunswick)

La découverte, basée sur la chimie de la photosynthèse artificielle, est détaillée dans la revue Energy & Environmental Science.

“Notre percée pourrait mener à la transformation du dioxyde de carbone en produits et en matières premières de valeur dans les industries chimiques et pharmaceutiques”, affirme Charles Dismukes, auteur principal, professeur au département de chimie et de biologie chimique et au département de biochimie et de microbiologie de la Rutgers University-New Brunswick.

Il est également chercheur principal au Waksman Institute of Microbiology de Rutgers.

Auparavant, les scientifiques ont montré que le dioxyde de carbone peut être converti électrochimiquement en méthanol, éthanol, méthane et éthylène avec des rendements relativement élevés.

Mais une telle production est inefficace et trop coûteuse pour être commercialement réalisable, selon l’auteure principale Karin Calvinho, une doctorante en chimie.

En utilisant cinq catalyseurs à base de nickel et de phosphore, qui sont bon marché et abondants, les chercheurs peuvent toutefois convertir électrochimiquement le dioxyde de carbone et l’eau en une vaste gamme de produits à base de carbone, dit-elle.

Le choix du catalyseur et d’autres conditions déterminent combien d’atomes de carbone peuvent être assemblés pour former des molécules ou même générer des polymères plus longs. En général, plus la chaîne du carbone est longue, plus le produit a de la valeur.

L’étape suivante consiste à en apprendre davantage sur la réaction chimique sous-jacente afin de pouvoir l’utiliser pour fabriquer d’autres produits de valeur, comme les diols, qui sont largement utilisés dans l’industrie des polymères, ou les hydrocarbures qui peuvent être utilisés comme carburants renouvelables. Les chercheurs conçoivent, construisent et testent des électrolyseurs à usage commercial.

Sur la base de leurs travaux, les chercheurs ont obtenu des brevets pour les électrocatalyseurs et créé RenewCO₂, une jeune entreprise.

La recherche a été publiée dans la revue Energy & Environmental Science.

Source : Université Rutgers

Cet article a d’abord été publié sur Futurity. Lire l’article original.

Source : ScienceAlert – Traduit par Anguille sous roche

1 Commentaire

  1. Franck

    Faux, le CO2 n’est pour rien dans le réchauffement climatique. Au contraire c’est un gaz indispensable à la vie: les végétaux s’en nourrissent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *