La science estime que vous pouvez dormir plus longtemps le week-end

dormir

Dormir le samedi est depuis longtemps réprimandé par les experts du sommeil et les parents d’adolescent(e)s, mais une nouvelle étude indique que cette habitude pourrait réduire le risque de décès.

Des chercheurs de l’université de Stockholm (Suède) ont découvert que les adultes qui dorment 5 heures par nuit augmentent leur risque de mortalité. Cependant, lorsqu’ils compensent en dormant 9 heures par nuit en fin de semaine, leur risque de décès n’augmente pas.

Pour mener l’étude, les scientifiques ont examiné les données sur les habitudes de sommeil recueillies auprès de plus de 43 000 personnes de moins de 65 ans. Ensuite, ils ont étudié les registres de décès pris 13 ans après l’obtention des données initiales afin de déterminer si et comment les habitudes de sommeil ont un impact sur la mortalité. Bien sûr, d’autres facteurs comme l’éducation, l’indice de masse corporelle et le tabagisme peuvent vous enlever des années de votre vie.

Leur conclusion :

Un long sommeil de fin de semaine peut compenser un court sommeil de semaine.

Les résultats de l’étude pourraient être surprenants, puisque les spécialistes du sommeil ont déjà déconseillé d’essayer de « rattraper le sommeil » le week-end, de ne pas considérer le sommeil comme une banque en accumulant une dette et la rembourser plus tard. Vous pouvez tenter de récupérer une précédente nuit sans sommeil, vous ne récupérerez jamais tout ce que vous avez perdu.

Ça, c’était avant cette nouvelle étude.

Selon les chercheurs dans leur document de recherche :

Les résultats impliquent que le sommeil court (en semaine) n’est pas un facteur de risque de mortalité s’il est combiné à un sommeil de fin de semaine moyen ou long. Cela suggère que le sommeil de courte durée en semaine peut être compensé pendant le week-end, et que cela a des implications pour la mortalité.

Bien sûr, l’idéal est de dormir suffisamment chaque nuit : l’équipe a constaté que les personnes qui dormaient 6 ou 7 heures par jour n’augmentaient pas leur risque de mortalité.

L’étude publiée dans le Journal of Sleep Research : Sleep duration and mortality – Does weekend sleep matter?

Image d’entête : Philippe Noiret dans Alexandre le bienheureux.

Source : GuruMeditation

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *