Des scientifiques stockent des déchets nucléaires dans des diamants et les transforment en batteries qui durent 50 siècles

Depuis que la première génération de réacteurs nucléaires Magnox au Royaume-Uni produite au cours des années 1950 et jusqu’aux années 1970 ont été mis en service, les scientifiques ont utilisé des blocs de graphite pour soutenir les réactions nucléaires. Ces blocs de graphite ont subi tellement de rayonnement qu’ils sont eux-mêmes devenus radioactifs et produisent un isotope radioactif appelé carbone-14.

Jusqu’à présent, nous n’avons pas eu d’utilisation pour ce type de carbone. C’est volumineux et considéré comme un déchet nucléaire.

Maintenant, nous avons un nouveau potentiel pour cette masse de carbone. Les batteries.

Ces derniers temps, des scientifiques ont commencé à stocker du gaz radioactif à l’intérieur de diamants. Les diamants, en tant que substance la plus dure connue, bloquent complètement le rayonnement, mais permettent au gaz à l’intérieur de produire de l’électricité. Jusqu’à présent, ils ont travaillé avec un isotope instable de nickel, le nickel-63. Le nickel-63 a une demi-vie de 100 ans, ce qui signifie que dans 50 ans la batterie détiendrait toujours la moitié de sa charge. Et ça fonctionne.

Puis, quelqu’un a réalisé le potentiel du carbone-14. Il a une demi-vie de 5.730 ans, ce qui signifie 2.865 années de batteries à pleine puissance et “il a été choisi comme un matériau source, car il émet un rayonnement à courte portée, qui est rapidement absorbé par toute matière solide”, a dit l’un des chercheurs, Neil Fox.

“En encapsulant des matières radioactives à l’intérieur de diamants, nous transformons le problème à long terme de déchets nucléaires en une batterie à énergie nucléaire et un approvisionnement à long terme en énergie propre”, explique le géochimiste Tom Scott.

“Il n’y a pas de pièces mobiles impliquées, aucune émissions générées et pas besoin d’entretien, il suffit de générer directement de l’électricité”, dit-il.

“Une pile alcaline AA pèse environ 20 grammes, possède une capacité de stockage de densité énergétique de 700 joules/gramme et utilise cette énergie si elle fonctionne en continu pendant environ 24 heures”, a déclaré Scott à Luke Dormehl chez Digital Trends.

“Une batterie de diamant prototype contenant 1 gramme de C14 livrera 15 joules par jour, et continuera à produire ce niveau de production pendant 5 730 ans ; donc sa capacité de stockage de l’énergie totale est de 2,7 TeraJ”.

Cela signifie que ces batteries de rayonnement n’ont pas la forte puissance de sortie d’une batterie AA, mais elles dureront beaucoup plus longtemps.

“Les applications évidentes seraient dans des appareils électriques de faible puissance où une longue durée de vie de la source d’énergie est nécessaire, comme des stimulateurs cardiaques, des satellites, des drones de haute altitude ou même des vaisseaux spatiaux.”

Les batteries spatiales.

Source : Minds

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *