Nous sommes véritablement nous-mêmes lorsque nous sommes ivres (selon la science)

ivres

Chaque fois que nous sommes ivres, nous faisons un jeu d’acteur stupide, du moins, nous pensons que nous faisons quelque chose de stupide et quand nous redevenons sobres, nous aimons blâmer toutes les mauvaises décisions de notre alter ego ivre, mais ce n’est plus le cas, la science dit que lorsque vous êtes ivre, c’est votre véritable personnalité qui s’exprime.

Selon une étude menée par l’université du Missouri, personne, sauf vous, est capable de faire la différence entre le vous ivre et le sobre.

Les chercheurs ont divisé les candidats en deux groupes, certains ont reçu de l’alcool mélangé à une boisson et d’autres des simples sodas. Ensuite, ils ont été invités à effectuer quelques activités en présence d’observateurs.

Les résultats sont très déconcertants, les participants qui ont consommé de l’alcool ont ressenti un changement à l’intérieur d’eux-mêmes que les observateurs n’ont pas remarqué.

Les participants ivres ont ressenti des changements dans leurs sens, mais l’observateur n’a rien remarqué. Les participants qui se trouvaient sous l’effet de l’alcool ont déclaré avoir un niveau de conscience plus faible, se sentaient plus aimables, plus ouverts aux expériences et plus extravertis. Cependant, l’observateur n’a rien remarqué de tout ça.

Donc, pour résumer, les gens remarquent que vous commencez à devenir bruyant et plus extraverti après quelques verres, le reste, c’est tout dans votre tête.

Donc, la prochaine fois que vous vous réveillez avec une gueule de bois et que vous vous demandez à quel point la nuit dernière a été horrible, il suffit de se dire “pas aussi mauvaise que je ne le pense”.

C’est un peu réconfortant de savoir que vous ne rencontrez pas vraiment de situations gênantes alors que vous avez bu. Cela signifie aussi que vous ne vous sentez pas comme un Don Juan amoureux, vous restez tout simplement comme vous êtes, en un peu pire bien sûr.

Source : The Minds Journal

1 Commentaire

  1. Franck

    In vino veritas

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *