Une théorie étonnante suggère que notre Univers est né d’un trou noir dans un Univers à 4 dimensions

trou noir

Malgré d’énormes progrès dans la compréhension de l’Univers par les scientifiques au cours des dernières décennies, l’origine du Cosmos reste un mystère.

Les trous noirs sont également mystérieux pour les experts ; mais maintenant certains commencent à se demander si les deux sont liés d’une certaine façon.

Au commencement, il y a 13,8 milliards d’années, il y avait un point énergique dense et super-chaud où les lois de la physique n’étaient pas applicables ; ce qui est connu comme une singularité.

La seule autre chose dans l’Univers où une singularité se produit et où les lois de la physique sont jetées par la fenêtre est à l’horizon des événements d’un trou noir, ce qui est inexplicable par les méthodes scientifiques actuelles.

L'horizon de l'événement est sorte de point de non retour d'un trou noir

L’horizon des événements est sorte de point de non retour d’un trou noir

Ce qui est fascinant à propos des trous noirs est que l’horizon des événements est à deux dimensions dans notre Univers en trois dimensions.

Cela signifie qu’il y a quelque chose que nous sommes incapables de percevoir et la théorie, qui a été proposée la première fois en 2014 et qui est maintenant sérieusement étudiée, affirme que notre Univers est le résultat d’une singularité d’un énorme trou noir.

En termes plus simples, il est possible que notre Univers en trois dimensions entoure l’horizon des événements d’un univers à quatre dimensions.

Une étude en 2014 de l’Institut Perimeter et de l’université de Waterloo a déclaré : “Dans ce scénario, notre Univers est né quand une étoile dans un Univers à quatre dimensions s’est effondrée dans un trou noir.”

Ce à quoi une singularité d'un trou noir en deux dimensions pourrait ressembler

Ce à quoi une singularité d’un trou noir en deux dimensions pourrait ressembler

En ré-analysant la théorie récemment, Ethan Siegel, professeur de physique et d’astronomie à Lewis & Clark College à Portland, a expliqué comment un trou noir aurait pu se former dans un autre univers qui a poussé la matière à «tomber» dans notre Univers.

Dr Siegel a écrit pour Forbes : “Comme le trou noir s’est formé le premier, du cœur de l’implosion d’une étoile et de l’effondrement, l’horizon des événements est le premier à être apparu, puis s’est développé rapidement et a continué de croître dans la zone où de plus en plus de matière continuait de tomber.”

Le Big Bang est peut-être le résultat d'une supernova dans un autre univers

Le Big Bang est peut-être le résultat d’une supernova dans un autre univers

“Si vous deviez mettre une grille de coordonnées sur cette enveloppe à deux dimensions, vous constaterez que son origine se trouve où les quadrillages sont très rapprochés, puis étendus rapidement quand le trou noir se formait, puis étendus de plus en plus lentement pendant que la matière tombait plus doucement. Cela correspond, au moins sur le plan conceptuel, ce que nous observons pour le taux d’expansion de notre Univers en trois dimensions.”

Source : Daily Express

2 Commentaires

  1. TIRILLY

    En 2008, j’ai imaginé que notre Univers était un trou noir à topologie hypertoroïdale, une sorte de chambre à air, qui se serait dilatée.
    Lorsqu’une étoile devient un trou noir, son moment cinétique, fait qu’elle s’aplatie de sorte que le centre se creuse.
    Par ailleurs, les bosons de Higgs qui donnent une masse à l’objet ne peuvent disparaître et de plus le graviton est le boson vecteur
    du boson de Higgs. De sorte que actuellement nous sommes toujours dans ce trou noir, dont on ne peut voir le centre car la lumière tourne pour ainsi dire.

  2. Fred

    SI j’imagine un analogue dans notre univers à 3 dimensions, l’horizon des évènements d’un trou noir est une frontière mouvante, au fur et à mesure que le trou noir gagne en masse, que la matière franchit pour tomber dans le trou noir. Dans ce cas comment cette frontière pourrait-elle renfermer un univers à 2 dimensions, plein de matière qui pourrait s’y loger, formant des structures stables ?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *