Et si votre salon se transformait en planétarium ?


Au Japon, un ingénieur a mis au point un projecteur de planétarium, mais pas n’importe lequel : il s’agit du projecteur pouvant afficher le plus grand nombre d’étoiles au monde. Voici le dernier né de la série !

Marre de la télévision, d’internet ou de la radio ? Vous désirez vous effondrer dans votre salon après une dure journée de labeur et « respirer » la tranquillité ? Ce planétarium est fait pour vous ! La pollution lumineuse des grandes villes, entre autres, réduit notre capacité à observer les étoiles dans le ciel durant la nuit. Il semble que les Japonais ont assez d’imagination pour contourner ce problème.

Le Megastar Class est le dernier projecteur de planétarium créé par le désormais célèbre ingénieur japonais Takayuki Ohira, concepteur de la série de planétariums Sega Megastar depuis 1998, dont le premier projette près d’un million d’étoiles, record validé par le Guinness World Records. En 2008, ce record a été pulvérisé avec le Super Megastar II, capable d’afficher 22 millions d’étoiles. Le Megastar Class, contrôlé avec une manette rappelant celle d’une console de jeux, offre une vision de l’espace à 180°.

La vue étoilée est simulée comme si vous étiez au niveau du 35e parallèle nord, donc au niveau du Sahara, du sud du Japon ou encore de la côte étasunienne sur le Golfe du Mexique). De plus, le Megastar Class prend en compte ce que l’on appelle le mouvement diurne.

Il est possible de connecter le projecteur en Bluetooth à l’intégralité des appareils compatibles de la maison. Également, le projecteur permet de tamiser l’ambiance, par le biais de différents niveaux d’éclairage (crépuscule, aube ou ciel bleu).

Commercialisé à partir de mars 2016, le Megastar Class sera disponible en deux coloris (noir et blanc), et au prix de 9949 euros. Cependant, il existe d’autres versions ne prenant pas en compte le mouvement diurne, à des prix beaucoup plus abordables sur le site officiel.

Voici une série de clichés montrant les performances du Megastar Class :

Sources : SciencePost via Japan TrendsNippon Connection

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *