Confession d’un agent de la CIA mourant : “Nous avons fait exploser le bâtiment 7”

bâtiment 7

Un agent de la CIA mourant a fait une série de confessions étonnantes depuis sa sortie d’un hôpital du New Jersey après avoir été informé qu’il n’avait que quelques semaines restantes à vivre.

Malcom Howard, un ancien agent de la CIA de 79 ans, prétend qu’il faisait partie d’une opération secrète visant à détruire le bâtiment 7 du World Trade Center lors des attaques à New York le 11 septembre 2001.

M. Howard a travaillé 36 ans pour la CIA et prétend qu’il a été chargé de détruire l’édifice lors d’une «démolie contrôlée» en disant qu’il avait été choisi pour le projet par des agents de haut rang de la CIA en raison de ses antécédents d’ingénierie et son expérience dans le domaine.

Il a été formé à titre d’ingénieur civil, Howard dit qu’il est devenu un expert en explosifs après avoir été recruté par la CIA au début des années 1980.

Il a dit tout au long de sa longue carrière qu’il avait planté des explosifs dans des objets aussi petits que des briquets ou aussi large que des “bâtiments de 80 étages”.

L’homme originaire du New Jersey affirme qu’il faisait partie d’une cellule de 4 agents de la CIA qui ont travaillé sur un projet baptisé “Nouveau Siècle” entre mai 1997 et septembre 2001 qui a été chargé d’assurer la réussite de la démolition de WTC7 et la CIA «recevait toujours les ordres d’en haut».

M. Howard a déclaré que l’opération «Nouveau Siècle» était unique par rapport à d’autres projets sur lesquels il avait travaillé pour la CIA, disant que la seule démolition à laquelle «nous devions prétendre n’était pas un travail de démolition».

En parlant à YNW, il a dit qu’il n’a eu aucun problème à faire face à la tromperie à l’époque, car «lorsque vous êtes un patriote, vous ne contestez pas la motivation de la CIA ou de la Maison Blanche».

“Vous supposez que le plus grand but est pour un plus grand bien. Ils choisissent des gens bons et fidèles comme moi, et cela me brise le cœur d’entendre des conneries.”

En regardant en arrière aujourd’hui, il admet que “quelque chose n’allait pas du tout”.

Rien de bien n’est sorti de ceci. Ce n’est pas l’Amérique que nous avons envisagée.

Rapports YNW : Sur l’explication de l’effondrement du bâtiment 7, M. Howard a dit :

“Il s’agissait d’une démolition contrôlée classique avec des explosifs. Nous avons utilisé des matériaux composites nanothermites très fin de qualité militaire en tant qu’explosifs.

La partie difficile consistait à obtenir des milliers de kilos d’explosifs, d’amorces et de mécanismes d’allumage dans le bâtiment sans susciter trop d’inquiétude.

Mais presque tous les bureaux du bâtiment 7 ont été loués par la CIA, le service secret ou l’armée, ce qui a rendu l’opération plus facile.”

Howard explique que le WTC 7 a été “chargé d’explosifs dans des endroits stratégiques” au cours du mois précédant le jour qui a changé le cours de l’histoire américaine.

Le 11 septembre, alors que les tours du Nord et du Sud ont brûlé, des amorces ont été allumées dans le World Trade Center 7, et les explosions de nano-thermite ont creusé le bâtiment, détruit la structure en acier, supprimant les renforts et permettant aux feux de bureaux de consumer le reste du bâtiment.

World Trade Center 7 s’est effondré sur lui-même à 17h20, sept heures après la destruction des WTC 1 et 2. Le bâtiment a choqué les témoins car il s’est effondré à la même vitesse qu’un bâtiment que l’on fait exploser, ce qui indique qu’il n’a rencontré aucune résistance en s’effondrant.

Howard et ses collègues avaient fait leur travail.

“Lorsque le bâtiment est tombé, tout est allé très vite. Tout allait exactement comme sur nos plans. C’était tellement doux. Tout le monde a été évacué. Personne n’a été blessé dans le WTC 7.

Nous avons célébré. Nous avons continué à regarder les répétitions de la démolition, nous avons fêté ça avec du whisky et des cigares, et tout à coup la chose la plus étrange s’est produite. Nous avons tous commencé à nous inquiéter, tout était trop calme. Nous avons regardé la bande à nouveau et encore et encore et nous avons commencé à devenir paranoïaque. Ça ressemblait à une démolition contrôlée.

Nous avions mal prévu le coup, les gens vont tout remettre en question.

Et puis, nous avons entendu dire que les gens de la rue ont signalé avoir entendu des explosions pendant l’après-midi. Lorsqu’on nous a dit que la BBC avait bâclé ses rapport et annoncé au monde que l’édifice s’est effondré 20 minutes avant qu’il ne le fasse… À ce moment-là nous avons vraiment pensé qu’il était trop tard.”

Selon le rapport officiel du 11 septembre publié par le gouvernement, le WTC 7 s’est effondré en raison de «feux incontrôlés» qui ont été causés par des débris qui ont traversé le WTC 1 et le 2, qui avaient été touchés par les avions.

Si le récit officiel était vrai, le WTC 7 serait le premier grand bâtiment au monde à s’effondrer en raison de feux incontrôlés et le seul gratte-ciel en acier au monde a s’effondré sur lui-même, en raison des «feux de bureau».

M. Howard et ses collègues craignaient que le public découvre le récit officiel et se lève contre le gouvernement, exigeant qu’on lui dise la vérité.

“Il y a eu tant de détails, tant de preuves laissées derrière nous. Nous avons pensé que le public serait partout. Nous avons pensé qu’il y aurait un soulèvement public que les médias ne pourraient pas ignorer.

Ils allaient enquêter sur le financement et exiger de savoir pourquoi on leur mentait. Nous avons pensé qu’ils trouveraient des composites chimiques dans la région qui prouveraient que le bâtiment 7 a été démoli.

Nous avons pensé qu’il y aurait une révolution. Qu’ils iraient chercher le président Bush pour le traîner hors de la Maison Blanche.

Mais rien de tout ça ne s’est passé. Presque personne n’a questionné quoi que ce soit. Les médias ont abattu toute personne qui a osé remettre en question ce qui avait été dit.

Suivez l’argent

M. Howard affirme qu’il n’a «aucune connaissance directe» dans la destruction des tours nord et sud du World Trade Center, expliquant que «les opérations de la CIA sont très spécifiques» et qu’il est courant de travailler sur un projet plus vaste tout en comprenant seulement une petite partie du puzzle.

Mais il a des conseils pour les enquêteurs qui cherchent à comprendre l’ensemble du puzzle et à déterminer qui était derrière l’attaque la plus dévastatrice sur le sol américain dans l’Histoire.

“Suivez l’argent.

Lorsque vous voulez savoir qui est derrière quelque chose, il suffit de suivre l’argent.

Regardez les transactions réalisées juste avant le 11 septembre. Ce sont des gars qui savaient ce qui arrivait. Les fils des agents de la CIA, des représentants du gouvernement. Les parents proches des hommes les plus puissants d’Amérique. Cheney, Rumsfeld. Tous se sont enrichis. Ce ne sont pas seulement les contrats attribués à leurs amis dans le secteur de la construction, les guerres et les rebonds.

C’était un délit d’initiés.”

De nombreux pays, notamment la Grande-Bretagne, la France, l’Allemagne, l’Italie, le Japon et Monaco ont lancé des enquêtes sur les attentats du 11 septembre, estimant que s’ils pouvaient prouver que les opérateurs d’Al-Qaïda ont profité du marché boursier, ils pourraient prouver que l’organisation terroriste était derrière les attaques.

Et toutes les preuves indiquaient un gros trafic d’initiés vers le 9/11.

Le ministre des Affaires étrangères en Italie, Antonio Martino, a déclaré : “Je pense qu’il y a des états et organisations terroristes derrière la spéculation sur les marchés internationaux.”

Le président de la banque centrale allemande, Ernst Welteke, a déclaré que ses chercheurs avaient trouvé “une preuve presque irréfragable d’initiés”.

Même CNN a signalé que les régulateurs voyaient des signes toujours plus clairs que quelqu’un «a manipulé les marchés financiers avant l’attentat terroriste dans l’espoir de tirer profit de lui».

Howard dit qu’une étude sérieuse de qui a profité du marché boursier à partir du 11 septembre “a déchiré le cœur de l’oligarchie en Amérique”.

“Il n’y a qu’une seule organisation qui couvre le monde entier et permettez-moi de vous le dire maintenant, ce n’est pas et ce ne sera jamais al-Qaïda.

C’est la CIA.

“Il ne pourra jamais y avoir une véritable enquête. Tout le gouvernement de l’ombre, comme vous les appelez maintenant, est impliqué.”

L’homme de 79 ans, qui passe ses dernières semaines à la maison, a déclaré qu’il ne s’attendait pas à être placé en détention après ses aveux parce que “ils devraient courir après tout le monde”.

“Ils vont juste utiliser les médias pour m’attaquer. Ils sont tous sur le coup pour effacer tout ce qu’il y a autour du 11 septembre.”

Source : Neon Nettle

3 Commentaires

  1. Decerf

    J’ai toujours eu des doutes quant à la façons de destruction de TOUT les tours. Ainsi que d’autres bâtiments. Pour les tours jumelles, cette façon de s’effondrer est “trop belle” se mettre en tas sur elles mêmes est prodigieux, trop parfait. Cela ressemble aux ensembles que l’on conçoit au théâtre, lorsqu’un édifice doit crouler durant 30 représentations et être reconstruit pour la suivante. Dans le genre, sacrifier ses citoyens les yankees ne sont pas à un près. 44, offensive Von Runchtet, Malmedy, campement US bombardé 2 fois de suite, pourquoi. jamais eu de vrai réponse.

    Répondre
  2. Jacques R

    N´oublions pas que de la thermite a été trouvée dans les décombres des deux tours 1 et 2 et que ces deux tours se sont effondrées sur elles mëmes tout comme la tour 7 :

    https://www.youtube.com/watch?v=8_tf25lx_3o

    Répondre
  3. Denis Pierre

    Je n’avais jamais compris pourquoi la tour 7 tombe à la vitesse de la gravité ce qui sous entend que la partie basse ne soutenait plus rien, comme si elle n’existait plus, le fer et le béton à la base c’est effondré sur toute sa surface au même moment, aucun incendie ne peut réaliser cet exploit.

    Ce que vient d’annoncer ce monsieur donne réponse à mon questionnement, il faut à présent monter la pyramide des décisions, c’est maintenant incontournable avec tour les morts qu’il y avait eu.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *