Un film capture le développement d’une créature vivante à partir d’une seule cellule

développement d'une créature

Le réalisateur Jan van IJken a remporté le prix du meilleur court métrage documentaire au Festival du film sur la nature d’Innsbruck en Autriche en 2018. IJken est un vidéographe autodidacte qui étudie actuellement la microscopie et s’intéresse particulièrement à la nature et aux relations homme-animal.

Son court métrage “BECOMING” montre le développement d’un triton alpestre en détails microscopiques, de sa toute première division cellulaire jusqu’à l’éclosion de l’œuf. Le triton amphibie des Alpes est originaire d’Europe centrale et méridionale et se reproduit en eaux peu profondes, où ses larves naissent, éclosent et se nourrissent de plancton, puis germent des pattes et se déplacent vers la terre.

Cependant, sa vidéo peut donner un aperçu de ce à quoi ressemble le développement d’une cellule humaine, considérant que les premières étapes du développement embryonnaire sont très similaires pour tous les animaux, même les humains.

L’appareil photo a pu capturer l’ensemble du processus parce que l’œuf est transparent. La vidéo montre la transformation d’une cellule unique en un organisme complexe dont le cœur battant et la circulation sanguine fonctionnent.

IJken a dit à Bored Panda que c’est la transparence de l’œuf qui a rendu le projet possible.

“J’ai filmé l’œuf dans une boîte de Pétri, dans l’eau. Pour moi, les aspects biologiques ont été les parties les plus difficiles de la création de ce court métrage. Déterminer combien de temps prennent les processus, quelles sont les différentes étapes du développement, etc. J’ai dû devenir un peu biologiste et un peu scientifique”, dit IJken.

En plus d’être lauréat du Festival du film sur la nature d’Innbsruck, “BECOMING” a également été sélectionné pour plus de 20 festivals internationaux de films.

Le film complet peut être visionné dans son intégralité en seulement 6 minutes :

Lire aussi : Des caméras révèlent qu’il se passe quelque chose d’étonnant à l’intérieur de Tchernobyl

Source : TruthTheory – Traduit par Anguille sous roche

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *