Kissenger, l’accessoire de smartphone pour s’embrasser à distance


Les relations à distance sont toujours difficiles, et le manque d’interactions physiques est l’une des raisons principales de cela. Il n’y pas de substitut au toucher humain, pas encore, mais une nouvelle technologie fournit déjà quelques alternatives intrigantes. Un bon exemple est le Kissenger, un périphérique pour smartphone qui permet aux utilisateurs de s’embrasser à distance.

Le concept du baiser à distance est une recherche insolite depuis au moins la moitié d’une décennie maintenant. Retour en 2012, nous avions écris au sujet du Kissenger, un produit créé par le Dr. Hooman Samani, directeur de AIART Lab (Artificial Intelligence and Robotics Technology Laboratory) à Singapour. Ce sont deux objets connectés à Internet avec de grandes lèvres en silicone qui pourraient envoyer le contact de lèvres humaines entre les uns les autres pour simuler un baiser entre deux êtres humains. Samani le décrit comme “une interface physique permettant la communication du baiser”.

Le Kissinger est devenu mondialement connu et à fait le tour des grands titres quand il a été dévoilé, mais il n’a encore jamais été commercialisé pour le public. Cependant, l’idée de transmettre le baiser humain au travers de longues distances reste populaire, et plus tôt ce mois-ci, Emma Yann Zhang, une étudiante en science informatique à l’université de Londres, a présenté sa propre version de l’idée, aussi appelée Kissinger.

Kissenger

Derivé des mots «kiss» et «messenger», le Kissenger fonctionne de la même manière que Kissenger du Dr. Samani, mais présente un design beaucoup plus pratique. Au lieu d’un dispositif relié à un ordinateur, le Kissenger prend la forme d’une couverture de smartphone, avec une grande «lèvre» ovale en silicone au bas. Tout ce que l’utilisateur a à faire est d’humidifier les lèvres en silicone et des capteurs de force intégrés de haute précision enregistrent les mouvements des lèvres d’un utilisateur, alors que des déclencheurs linéaires miniatures reproduisent ces mouvements sur un second dispositif utilisé par la personne qui est embrassée.

Le Kissenger vise à reproduire les baisers romantiques, mais comme Emma Yann Zhang le dit, le dispositif peut également être utilisé par les parents pour donner à leurs enfants un baiser sur la joue quand ils sont absents au travail. L’étudiante en doctorat a présenté son invention lors de la récente conférence Love and Sex with Robots, où elle a dit que les humains deviendront inévitablement plus intimes avec les IA ou les robots, et être en mesure de partager un baiser jouera un grand rôle dans ce genre de relation.

Zhang admet que son invention nécessite encore un peu de travail pour créer une expérience de baiser réaliste, mais elle travaille déjà à l’améliorer. Elle et son équipe travaillent sur une manière de construire l’odeur dans le Kissenger, de sorte que les utilisateurs peuvent également obtenir l’odeur authentique de la personne qu’ils veulent embrasser. Ils veulent également enregistrer des données sur la pression artérielle et la fréquence cardiaque pour voir si les utilisateurs sont touchés de la même manière qu’ils le sont par un véritable baiser.

Le Kissenger est encore loin de devenir un véritable produit de consommation, mais le concept de l’embrassade longue distance est certainement évolutif.

Source : Oddity Central

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *