Wikileaks : Les documents d’Hillary Clinton révèlent que l’Arabie Saoudite et le Qatar ont financé l’Etat Islamique

documents d’Hillary Clinton

L’enquête est censée se concentrer sur l’Arabie saoudite, dont le Royaume-Uni a récemment approuvé des permis d’exportation d’armes à la hauteur de 3,5 milliards £.

Une enquête sur le financement étranger des groupes extrémistes islamistes peut ne jamais être publiée, a déclaré le Home Office.

L’enquête demandée par David Cameron a été lancée dans le cadre d’un accord avec les démocrates libéraux en décembre 2015, en échange que le parti soutienne l’extension des raids aériens britanniques contre l’Etat Islamique en Syrie.

Mais, bien qu’il devait être publié au printemps 2016, il n’a pas été complété et ne pourra jamais être rendu public en raison de son contenu « sensible ».

On suppose que l’accent est mis sur l’Arabie saoudite, dont le Royaume-Uni a récemment approuvé des permis d’exportation d’armes à la hauteur de 3,5 milliards £.

Un porte parole du Home Office a déclaré à The Independent qu’une décision quant à la publication du rapport sera prise “après l’élection par le futur gouvernement”.

Mais dans une interview distincte avec The Guardian, un porte-parole a déclaré que le rapport ne serait jamais publié, décrivant son contenu comme étant «très sensible».

Tom Brake, porte-parole libéral démocrate des affaires étrangères, a écrit une lettre au Premier ministre qui l’a incitée de lui dire quand le rapport sera publié et quelles mesures elle propose d’entreprendre pour adresser « l’une des causes profondes de l’extrémisme le plus violent au Royaume-Uni ».

« Vous conviendrez que la protection de notre pays, du peuple britannique, est le labeur le plus important de n’importe quel gouvernement », a-t-il écrit. « Certes, il semblerait que le commerce potentiel avec des régimes douteux est plus important et est la seule explication raisonnable quant à votre réticence. »

« Quand est-ce que ce rapport sera terminé et publié ? Et quelles mesures proposez-vous de prendre pour répondre à l’une des causes profondes de l’extrémisme violent que nous constatons au Royaume-Uni? »

M. Brake a accusé Mme May d’avoir une «vision à court terme» pour financer des groupes islamistes violents au Royaume-Uni et a exhorté que ceux qui les financent soient dénoncés publiquement.

Accusant les conservateurs d’être « inquiétés de bouleverser leurs grands amis au Moyen-Orient », il a déclaré que le parti avait « rompu leur promesse d’enquêter sur le financement des groupes islamistes violents au Royaume-Uni ».

Il a ajouté : « Cette vision à court terme doit cesser. Il est essentiel d’affronter ces points de vue extrêmes et de dénoncer ceux qui les financent publiquement. »

La nouvelle survient suite à la suggestion du ministre de l’Intérieur, Amber Rudd, lors d’un débat de leadership, que les ventes d’armes britanniques à l’Arabie saoudite sont bonnes pour l’industrie.

Le gouvernement a récemment approuvé des permis d’exportation d’armes pour l’Arabie Saoudite à plus de 3,5 milliards £ (4 milliards €) et un flot de ministres Britanniques ont rendu visite au royaume pour solliciter un meilleur commerce entre les deux nations, malgré sa participation active à la campagne de bombardement au Yémen.

Les chiffres du gouvernement compilés par Campaign Against Arms Trade (CAAT) montrent que le Royaume-Uni a autorisé la vente de 4,1 milliards £ d’armes au Moyen-Orient depuis les dernières élections de mai 2015 et que les deux tiers des exportations d’armes britanniques vont au Moyen-Orient.

Source : The Independent – Traduction par Le Nouvel Ordre Mondial

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *